L'ADEME

Budget de l’ADEME

Mis à jour le 30/03/2020

Le budget est consacré aux moyens d'intervention de l'ADEME, à son fonctionnement et à la programmation des Investissements d‘avenir.

Le budget initial 2020 de l’ADEME

Les autorisations d’engagement de l’ADEME pour 2020 sont ventilées comme suit :

  • 721,2 M€ d’autorisations d’engagement pour les budgets incitatifs sur crédits budgétaires ;
  • 12,4 M€ en intervention sur ressources propres dont :
    • 2,1 M€ sur la part cofinancée des thèses,
    • 1,6 M€ sur les frais de gestion des Investissements d’avenir,
    • 8,7 M€ sur les contrats nationaux et internationaux.
Cliquez sur l'image pour agrandir

La répartition du budget suit les grands programmes d’intervention de l’ADEME :
 
  • 350 M€ pour le programme « Chaleur renouvelable » ;
  • 164 M€ pour le programme « Economie circulaire et déchets » ;
  • 70 M€ pour le programme « Air et mobilité » ;
  • 23 M€ pour le programme « Bâtiments » ;
  • 12 M€ pour le programme « Communication/formation » ;
  • 22 M€ pour le programme « Démarches territoriales Énergie/Climat » ;
  • 21 M€ pour le programme « Sites pollués et friches urbaines » ;
  • 27 M€ pour le programme « Recherche » ;
  • 32 M€ pour les autres programmes.



L’ADEME prévoit 609 M€ de recettes en 2020 :

  • 579 M€ de subventions pour charges de service public ;
  • 14 M€ de recettes fléchées (essentiellement des programmes CEE relayés par l’ADEME) ;
  • 15 M€ de ressources externes (Union Européenne, partenaires).
 

Les dépenses budgétaires, évaluées à environ 673 M€, se répartissent entre :

  • les dépenses d’intervention : 493 M€ ;
  • le budget de fonctionnement, y compris communication et sites et sols pollués  : 88 M€ ;
  • les frais de personnel : 79 M€ ;
  • les dépenses d’investissements : 13 M€.

 
L’ADEME est également un opérateur clé des programmes « Investissement d’avenir » depuis 2010. Ce rôle a été renforcé plusieurs fois (en 2014 puis en 2017), avec l’ouverture de crédits supplémentaires pour les programmes gérés par l’ADEME au nom et pour le compte de l’État, l’ensemble des moyens s’établit à ce jour à 3,6 Md€ et se répartissent comme suit :
 
  • Programme « démonstrateurs de la transition écologique et énergétique » (2,4 Md€) ;
  • Programme « véhicules et transports du futur » (0,9 Md€) ;
  • Programme « concours d’innovation » (0,1 Md€) ;
  • Programme « Ecosystème d’innovation performant » (0,2 Md€).