Financer

Pour gagner la bataille du climat, nous soutenons l’innovation et la recherche jusqu’à l’application et le partage des solutions. De fait, nous conseillons, facilitons et aidons au financement de nombreux projets des entreprises, des collectivités, des associations et des doctorants en matière de transition écologique.

Dans cette page


Les fonds nationaux accélèrent la transition écologique

L’ADEME est un vecteur important de massification des solutions et de mobilisation des acteurs. A ce titre, nous disposons de plusieurs leviers de financement. A travers le Fonds Chaleur renouvelable, le Fonds Économie circulaire et le Fonds Air-mobilité, nous finançons toutes les étapes, de la recherche au développement jusqu’à l’industrialisation, en passant par les démonstrateurs.

Nos financements

Sur notre plateforme dédiée, les porteurs de projets peuvent consulter l’ensemble de nos dispositifs d’aide et déposer leur dossier de candidature. 

Découvrez tous nos financements sur Agir pour la transition écologique

370 M€
Fonds chaleur

+ 85 M€ au titre du plan de relance sur la chaleur bas carbone + 150 M€ au titre du plan de résilience

164 M€
Fonds Économie circulaire

+ 236 M€ au titre du plan de relance

Le Fonds Chaleur renouvelable

L’objet du Fonds Chaleur est de développer les installations de production de chaleur renouvelable et les réseaux de chaleur dans l’habitat collectif, les collectivités et les entreprises afin d’atteindre l’objectif national de 32 % d’EnR en 2030. Nous intervenons en termes de financement, d’études, d’assistance à maîtrise d’ouvrage, de formation, de communication et d’évaluation.

Le Fonds Économie circulaire

Le Fonds Économie circulaire soutient la mise en œuvre de la politique déchets et économie circulaire en France. Il s’agit d’accompagner les collectivités locales et d’orienter le comportement des acteurs par l’investissement dans des installations de tri, de recyclage et de valorisation ainsi que des actions de prévention.

175
collectivités

proposaient la collecte séparée des biodéchets à 4 millions d’habitants en 2020.

199
collectivités

appliquaient une tarification incitative au 1er janvier 2020, représentant 5,9 millions d’habitants.

25
millions d’habitant

concernés par la tarification incitative, c’est l’objectif fixé par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte à l’horizon 2025.

Le plan d’investissement France 2030

L’ADEME s’appuie également sur les grands plans d’investissements de l’État, comme le Programme d’investissements d’avenir, le Plan de relance et aujourd’hui le plan France 2030.

Le plan France 2030, lancé en octobre 2021, offre des moyens inédits pour répondre aux défis écologiques, économiques, industriels et sociaux. Ce plan d’innovation et d’industrie a pour ambition de transformer durablement des secteurs clés de notre économie (énergie, automobile, aéronautique, numérique ou encore espace) et de positionner la France comme leader en faisant émerger les futurs champions technologiques.

France 2030 capitalise sur les acquis des Programmes d’investissements d’avenir (PIA), et notamment du PIA 4 doté de 20 milliards d’euros qu’il intègre et dépasse dans les ambitions et les moyens. Au total, France 2030 mobilise 54 milliards d’euros pour que les entreprises, les universités et les organismes de recherche réussissent pleinement leurs transitions dans les filières stratégiques.

Investir dans la transition écologique, c’est préparer l’avenir mais aussi restaurer notre compétitivité, participer au dynamisme des territoires, créer de l’emploi et améliorer la qualité de vie de nos concitoyens. »

— Baptiste Perrissin Fabert, Directeur exécutif de l’expertise et des programmes de l’ADEME

Forte du succès du Programme d’investissement d’avenir et du Plan de relance, l’ADEME s’est vu confirmer par l’État  comme opérateur de France 2030. Elle est en charge d’expertiser et de financer les innovations et les industrialisations, à travers des appels à projets déclinés selon les axes suivants : décarbonation de l’industrie, hydrogène décarboné, recyclage, produits biosourcés, décarbonation des mobilités, énergies renouvelables, ville durable et bois-forêt. 

Le volet écologique du plan de relance

Le plan de relance 2021-2022 consacre 2 Mds€ à la transition écologique. Il vise à soutenir les entreprises dans un objectif de relance verte, et à améliorer la connaissance et la mise en valeur des retombées économiques liées au défi climatique.

Le volet écologique du plan de relance porte notamment sur la décarbonation de l’industrie (1,2 Md€), le développement de l’hydrogène (625 M€), l’essor de l’économie circulaire (500 M€), le soutien des PME engagées dans la transition écologique (45 M€) et la transition bas carbone de l’agriculture (10 M€). Doté de 50 M€, le Fonds Tourisme Durable, porté par l’ADEME, soutient le développement d’un tourisme à impact économique, social et environnemental positif.

Une attention particulière au financement de la recherche

Nos aides financières permettent d’accompagner les projets sur la durée, depuis la recherche en connaissances nouvelles en passant par des démonstrateurs de recherche vers des projets industriels. Nous accompagnons aussi des projets de recherche grâce aux Appels à projets de recherche (APR) et soutenons les doctorants dans leurs projets de thèses.

Découvrir nos engagements pour la recherche

Les modalités d’attribution de nos systèmes d’aides

Nos aides financières à destination des entreprises, des collectivités, des organismes de recherche et des structures relais de mobilisation recouvrent 4 domaines d’intervention :

  • La réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre (GES), 
  • Le développement des énergies renouvelables et de l’économie circulaire, 
  • La reconversion des friches et sites pollués, 
  • L’amélioration de la qualité de l’air intérieur ou extérieur.