Bâtiments

Premier consommateur d’énergie, le secteur des bâtiments est confronté aux limites des ressources planétaires et aux impacts directement liés au changement climatique. L’ADEME accompagne leur adaptation à la nouvelle donne climatique et à l’évolution des modes de vie.

Sommaire

Enjeux

Les bâtiments sont un élément essentiel de notre cadre de vie car ils abritent des activités humaines fondamentales : se loger, produire, se soigner, se divertir, etc. Si le cadre bâti évolue peu (par exemple, le parc de logements s’est accru de 1,1 % en moyenne au cours des 35 dernières années), les bâtiments doivent s’adapter à l’évolution de la société et à ses besoins. 

Cette exigence d’adaptation est confrontée à plusieurs défis majeurs : 

Le bâtiment est le premier secteur en matière de consommation d’énergie (chauffage, climatisation, équipements, éclairage, etc.) et, malgré les politiques d’économie d’énergie, la consommation du secteur a augmenté de 20 % en 30 ans. Afin de diminuer la consommation d’énergie du parc, une priorité est de rénover l’ensemble des bâtiments, logement et tertiaire. 

L’impact sur l’environnement est en outre particulièrement marqué au moment de la construction, l’essentiel des émissions de CO2 et des consommations de ressources d’un bâtiment sont liées à sa phase de construction, par ailleurs première cause d’artificialisation des sols.

Le bâtiment est de plus à la croisée de nombreux autres enjeux sociétaux, comme la précarité énergétique, l’adaptation au changement climatique, le développement des énergies renouvelables, et constitue un gisement d’emploi et de richesses majeur (activité économique et valeur patrimoniale des biens).

Afin d’atteindre les objectifs de neutralité carbone à l’horizon 2050, la stratégie nationale bas carbone est basée sur deux grands axes : rénover l’ensemble du parc de logement au niveau BBC et réduire les consommations d’énergie du secteur tertiaire de 60% grâce au dispositif éco-énergie tertiaire.

44%
part de la consommation d’énergie en France due aux bâtiments

premier secteur en matière de consommation d’énergie

+75%
part du CO2 émis par un bâtiment provenant de la phase de construction

Notre expertise

L’ADEME apporte son expertise afin de réduire l’empreinte environnementale de nos bâtiments en agissant sur plusieurs leviers, et en particulier : améliorer les réglementations environnementales des bâtiments neufs, observer, améliorer la qualité des rénovations,  faire évoluer l’offre de rénovation et de financement… De façon non exhaustive, on peut notamment citer les éléments suivants :

  • l’Observatoire DPE : outil permettant de recueillir les DPE réalisés à l’occasion de la vente ou de la location d’un bâtiment ou d’un logement, à l’ADEME ;
  • l’Observatoire de la précarité énergétique, outil d’observation et d’analyse des politiques de lutte contre la précarité énergétique,  qui lie de nombreux partenaires nationaux (Etat, agences publiques, entreprises privées, fédérations nationales, associations et ONG) ;
  • les travaux sur la rénovation performante démontrant qu’il est crucial de favoriser les rénovations complètes au détriment de la réalisation de travaux de rénovation énergétique, non coordonnés et monogeste, qui peuvent conduire à des impasses techniques incompatibles avec les objectifs de la SNBC ;
  • La base données OPERAT, permettant le recueil et de suivi des consommations d’énergie du secteur tertiaire dans la cadre du dispositif éco-énergie tertiaire.

De façon plus transversale, l’ADEME poursuit son action pour accélérer l’adaptation du bâtiment à la nouvelle donne climatique par l’innovation sociale, l’utilisation des données du bâtiment, l’évolution du mode d’habitation, etc.

Pour en savoir plus

Découvrez notre plateforme dédiée à nos expertises.

Accédez à expertises.ademe.fr

Agir

Afin de limiter la consommation d’énergie des bâtiments, l’ADEME passe à l’action et accompagne la transitions du secteur du bâtiment et de l’immobilier : 

Recherche, développement et innovation 

Au travers des appels à projets, l’ADEME mobilise et oriente les réseaux de connaissance qui concourent à la recherche de solutions liées à la diminution de la consommation énergétique et à la réduction de l’émission de gaz à effets de serre : 

  • L’appel à projet “Vers des bâtiments responsables”, vise à soutenir des travaux de recherche tant dans les domaines des technologies, des sciences humaines et sociales ou encore organisationnel.
  • L’appel à commun “Résilience des territoires” visant à produire des ressources partagées au service de la résilience des territoires, et incluant le secteur du bâtiment

L’ADEME intervient également dans le cadre France 2030 et de la stratégie d’accélération « Ville Durable et Bâtiments innovants » :

Accompagnement au changement de pratiques

L’ADEME sensibilise et accompagne l’évolution du secteur par différents actions, et par exemple :

Au quotidien 

Les citoyens sont pleinement acteurs de l’amélioration des performances énergétique et environnementale des bâtiments. 

L’ADEME accompagne la mise en oeuvre du réseau France Rénov’, offrant  un conseil neutre et indépendant à tous les ménages souhaitant rénover leur logement, et visant à déployer une offre complète d’accompagnement.
L’ADEME met à disposition du conseil pour la réalisation de travaux (installation d’un chauffage au bois, etc.) et dans la mise en place de solutions et astuces visant à réduire la consommation d’énergie et le montant de leur facture énergétique.

Les futurs

Dans le cadre de l’exercice « Transition(s) 2050 », l’ADEME a composé quatre scénarios qui présentent de manière volontairement contrastée des options économiques, techniques et de société permettant d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. 

La transition des bâtiments nécessite de ne négliger aucun levier d’action : 

  • la rénovation énergétique est un incontournable ; 
  • le mode de vie (limiter la surface par personne, utiliser moins d’équipements…) offre un véritable impact ; 
  • les consommations liées à de nouveaux usages (climatisation, data centers) doivent être maîtrisées. 

À l’échelle globale du parc immobilier, des initiatives peuvent en outre être mises en place pour atteindre la sobriété énergétique (réutilisation du bâti existant, augmentation de l’intensité d’usage pour construire moins…).En parallèle, afin de permettre la décarbonation dans le secteur du bâtiment à l’horizon 2050, la démarche « Imaginons ensemble les bâtiments de demain » a permis de dégager des pistes d’actions et des outils concrets en concertation avec les acteurs concernés.