Nos expertises

Pour une utilisation raisonnée d’énergie en milieu industriel

Mis à jour le 06/11/2017

Éviter les surconsommations, limiter et valoriser les déperditions d’énergie sont des clés pour baisser l’intensité énergétique en milieu industriel. Passage en revue des actions pour une utilisation rationnelle de l’énergie.

L’amélioration de l’efficacité énergétique d’un procédé industriel revient à baisser son intensité énergétique exprimée en énergie primaire par tonne de produit tout en préservant la qualité des produits. Les actions s’inscrivant dans le cadre d’une démarche d’utilisation rationnelle d’énergie sont :

  • la mise en adéquation entre les capacités de production locale de chaleur et/ou d’électricité et les besoins en énergie afin d’éviter toute surconsommation et toute utilisation d’équipement en dehors de leurs capacités nominales ;
  • l’utilisation d’équipements énergétiquement performants et qui limitent les pertes ;
  • la valorisation des pertes énergétiques de l’équipement, soit sur l’équipement, soit sur le procédé ou l’usine, soit à l’extérieur du site industriel.

L’essentiel des pertes (ou rejets) énergétiques provenant des équipements et des procédés industriels se présente sous forme de chaleur (échauffement à la compression, rejet de fumées, eau de lavage ou de refroidissement, etc.), car, a priori, la chaleur n’a plus d’utilisation sur le site industriel, c’est pour cette raison que ces pertes sont souvent qualifiées de « chaleur fatale ».

Quand cette chaleur ne trouve pas de débouché sur le site, il est possible de la valoriser sur un réseau de chaleur.

Consulter notre dossier consacré à la récupération et la valorisation de chaleur