Nos expertises

Chiffres clés

Mis à jour le 22/10/2018

Le bruit et les nuisances sonores en quelques chiffres…

Les Français et le bruit

D’après l’enquête TNS Sofres de 2010 sur le bruit :

  • 43 % des Français disent être gênés par le bruit ;
  • 49 % estiment que la situation du bruit en ville s’est détériorée ces dix dernières années ;
  • 38 % pensent que le bruit est un problème d’environnement très ou extrêmement préoccupant ;
  • 39 % le jugent responsable du stress ;
  • 44 % y voient un risque pour la santé plus important que le transport de matières dangereuses ;
  • 87 % le considèrent comme une nuisance rédhibitoire à la définition de leur logement idéal (devant l’absence d’espaces verts et la pollution).

Cette enquête rapporte également qu’il est une nuisance pour deux Français sur trois, que deux tiers des Français se disent personnellement gênés par le bruit à leur domicile et que près d’un Français sur six a déjà été gêné au point de penser à déménager. Ces nuisances sonores sont de diverses natures et touchent particulièrement les habitants des grandes agglomérations, de même que ceux vivant en appartement. Les transports, et en particulier la circulation routière, sont considérés comme les principales sources de nuisances sonores, par 54 % des Français.

80 % du bruit provient des transports

Le bruit dans l’environnement est essentiellement produit par le secteur des transports. Les transports routier, ferroviaire et aérien sont le trio de tête en matière d’émission de bruit dans notre environnement : globalement, sur le territoire français, le bruit des transports représente près de 80 % du bruit émis dans l'environnement.

Plus de 3 000 zones de bruit critiques

Il y a en France environ 3 000 zones de bruit critiques des transports terrestres, c’est-à-dire des zones bâties exposées à un niveau sonore qui dépassent les 70 dB (très bruyant), ce qui correspond à plus de 200 000 bâtiments impactés par ces nuisances.

Parmi ces 200 000 bâtiments points noirs du bruit, environ 55 000 constituent des super points noirs du bruit : une gêne intolérable pour les habitants, qui est non seulement forte le jour mais également la nuit, ce qui affecte leur sommeil.