Collectivités et secteur public

Caractériser les déchets

Mis à jour le 04/08/2014

La connaissance du gisement et de la composition des déchets ménagers et assimilés est indispensable pour renforcer les actions de prévention et pour mettre en place les équipements nécessaires à une extraction optimisée de la part valorisable.

Dans le cadre du Plan national de prévention de la production de déchets, le ministère du Développement durable a confié à l’ADEME la réalisation de la deuxième Campagne nationale de caractérisation des déchets ménagers et assimilés.
À l’aide du guide CARADEME, l’ensemble des types de collecte (ordures ménagères résiduelles, séparées et en déchèterie) a été étudié, ainsi que la distinction de l’origine des déchets (ménages ou activités économiques). Ces données sont nécessaires pour orienter les politiques déchets, optimiser les techniques de valorisation et de traitement et aider aux choix techniques et organisationnels locaux.

Toutefois, si cette deuxième campagne a permis de fournir des éléments récents de référence nationale en la matière ainsi qu’une méthode actualisée, elle ne peut en aucun cas se substituer aux résultats d’une campagne locale. En effet, celle-ci est toujours définie pour un territoire spécifique et permet de répondre à des objectifs particuliers qui peuvent également être très variés suivant la collectivité considérée :

  • connaître les caractéristiques et la composition du gisement de DMA du territoire, notamment la part pouvant faire l’objet d’actions de prévention (compostables, méthanisables, recyclables, incinérables, etc.) ;
  • déterminer un point zéro dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan local de prévention ;
  • améliorer et optimiser le dispositif de gestion des déchets ;
  • suivre l’évolution de la composition des ordures ménagères après une précédente campagne et mesurer l’efficacité des actions ;
  • connaître l’efficience des collectes sélectives ;
  • vérifier la validité de la composition des ordures ménagères telle que définie dans un marché de construction d’une installation de traitement ou de tri ;
  • définir de nouvelles filières de valorisation, accompagner la mise en œuvre des REP ;
  • mettre en place une tarification incitative, une redevance spéciale, etc.
Ainsi, à la suite de la dernière campagne MODECOM™, de nombreuses collectivités sont et seront amenées à réaliser des campagnes sur leur territoire, avec un déploiement particulier ces dernières années qui devrait se poursuivre.
 

Caractériser les gisements de déchets ménagers, une évidence pour les collectivités

Les enjeux peuvent être très importants pour les collectivités, par exemple lorsqu’il s’agit de dimensionner des installations industrielles. Selon les objectifs et les contextes, les méthodologies peuvent être différentes, permettant d’optimiser leur coût de mise en œuvre. Afin d’obtenir des résultats de caractérisation solides et propices à de bonnes prises de décision, il est indispensable de se baser sur des approches rigoureuses, un bon accompagnement (bureau d’études) et d’engager les moyens nécessaires pour obtenir des résultats de qualité.

Un guide pour aider les collectivités

Le guide CARADEME, qui prend en compte les dernières évolutions normatives et de récents retours d’expériences, a été conçu en priorité afin d’aider les collectivités à concevoir des campagnes de caractérisation répondant aux objectifs spécifiques, à élaborer les cahiers des charges des appels d’offres, à évaluer la pertinence des propositions reçues et la qualité du travail réalisé. Il veut apporter les éléments essentiels à la préparation d’une campagne, grâce à des explications claires des étapes et méthodes, des préconisations et conseils pragmatiques issus de retours d’expériences, des renvois vers les normes et les guides existants, et des illustrations.