À L’international

Trophées de l’Adaptation au changement climatique en Méditerranée – 3e édition

Mis à jour le 24/08/2021

Les lauréats de la 3e édition ont été annoncés le 27 juillet 2021.

Lors de la conférence « Adaptation au changement climatique en Méditerranée : retours d'expérience et bonnes pratiques » le 27 juillet 2021, l'ADEME et ses partenaires ont remis les Trophées de l'adaptation au Changement climatique en Méditerranée. Le Grand Gagnant de cette édition est l'Office National de l'Assainissement d'Algérie, pour sa démarche innovante de station d'épuration à filtres plantés dans la commune de Témacine.

La région méditerranéenne est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique, comme en témoignent les dernières publications scientifiques 1. En effet, d'ici à la fin du siècle, la Méditerranée devrait connaître une hausse des températures moyennes jusqu'à 5,6 ℃, une baisse des précipitations de 20 %, et une élévation moyenne du niveau marin comprise jusqu'à 90 cm. La Méditerranée, « point chaud » du changement climatique, sera donc exposée à de nouvelles tensions pour l'accès aux ressources, à l'origine de nombreuses instabilités.

Face à cet enjeu, les territoires méditerranéens mettent en place des actions de gestion des risques de catastrophes, d'adaptation des infrastructures, de préservation des écosystèmes et de conception de politiques publiques pour augmenter leur résilience.

Organisés en partenariat avec l'Union pour la Méditerranée et le Plan Bleu, cette 3e édition des Trophées de l'adaptation au changement climatique en Méditerranée vise à mettre en lumière ces territoires engagés et en particulier, promouvoir les actions concrètes d'adaptation, portées par des acteurs publics comme privés (collectivités, associations, universités, entreprises...), dans des territoires urbains, ruraux ou littoraux dans le pays du pourtour méditerranéen.
 

3 finalistes méditerranéens

Plus de 50 projets ont été déposés par 16 pays du pourtour méditerranéen, dont plus de la moitié du Sud et de l'Est de la Méditerranée et les 2/3 par des acteurs publics. Parmi ces 50 projets, 3 lauréats :
  • Le Prix de la catégorie « Aménagements et infrastructures résilients », également Grand Gagnant de cette 3e édition a été attribué à l'Office National de l'Assainissement d'Algérie pour la réalisation de la station d'épuration à filtres plantés dans la commune de Témacine, qui répond aux enjeux de lutte contre la désertification, de préservation des ressources en eau et de soutien au développement local. Le projet pilote a déjà été déployé dans deux autres localités et une vingtaine de nouveaux projets sont à l'étude. Cette solution durable, économique, peu énergivore et simple à opérer, pour protéger la ressource en eau et augmenter la couverture végétale, est reproductible dans un grand nombre de territoires ruraux au climat sec et aride.
  • Le Gagnant de la catégorie « Préservation des écosystèmes et solutions fondées sur la nature » est l'Université polytechnique nationale d'Athènes, en Grèce, qui met en œuvre depuis 2018 le projet HYDROUSA d'expérimentation de modèles économiques innovants et circulaires appliqués à la gestion du petit cycle de l'eau pour la région méditerranéenne, en particulier dans les îles, où la pénurie d'eau douce est un problème socio-économique majeur. Facilement transposable, cette approche pourrait être déployée dans le cadre de 25 nouveaux projets sur l'ensemble du bassin méditerranéen.
  • Le Gagnant de la catégorie « Conception, mise en œuvre et suivi des politiques publiques » est la Région métropolitaine de Lisbonne, au Portugal, pour son Plan d'adaptation au changement climatique, s'appuyant notamment sur la diffusion d'une culture de l'adaptation transversale à tous les secteurs clés du territoire et sur la création de synergies entre les 18 communes du territoire. Cette démarche présente un haut potentiel de reproductibilité dans d'autres aires métropolitaines.

Les 3 lauréats se verront conviés en tribune à l'occasion d'un colloque international et leurs projets seront mis en avant par le biais de nos réseaux sociaux et dans des outils de communication dédiés. Le Grand Gagnant sera par ailleurs convié au Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) qui se tiendra du 3 au 11 septembre 2021 à Marseille. Il bénéficiera par ailleurs d''un accompagnement personnalisé par les partenaires de ces Trophées (visite d'étude, rencontres de partenaires techniques potentiels, etc.).
 

1 - Référence : Prévisions 2100 - scénario RCP 8.5 - MedECC (2020) Climate and Environmental Change in the Mediterranean Basin - Current Situation and Risks for the Future. First Mediterranean Assessment Report [Cramer, W., Guiot, J., Marini, K. (eds.)] Union for the Mediterranean, Plan Bleu, UNEP/MAP, Marseille, France, 600pp, in press

Pour plus d’informations sur les Trophées 

 
Carte - Limite bioclimatique de la région méditerranéenne
Limite bioclimatique de la région méditerranéenne

Cliquer sur l'image pour agrandir

Lire le communiqué de presse « Lauréats de la 3e édition des Trophées de l’adaptation au Changement climatique en Méditerranée »

Retours sur les précédentes éditions

Retours sur la 2e édition – 2018-2019

La deuxième édition des Trophées de l’Adaptation au changement climatique en Méditerranée s’est déroulée de novembre 2018 à mai 2019. La remise des trophées a eu lieu à l’occasion de la Conférence Européenne de l’Adaptation au Changement climatique, qui s’est tenue à Lisbonne du 28 au 31 mai 2019. 28 dossiers (+30 % par rapport à l’édition précédente) ont été déposés provenant de 9 pays méditerranéens, 74 % des dossiers provenant du Sud et de l’Est de la Méditerranée. 

Dans la catégorie « Aménagements, Infrastructures et Bâtiments résilients », la Municipalité de Jerash en Jordanie a été primé pour son projet de récupération des eaux de pluies sur les toits domestiques pour alimenter un parc public. Ce projet, ayant de multiples co-bénéfices permet également la sensibilisation des populations sur la raréfaction des ressources en eau dans la zone.

Consulter le projet « Récupération des eaux pluviales et réutilisation des eaux grises pour l’irrigation du Green Garden Concept de Jerash »
Dans la Catégorie « Ecosystèmes et ressources naturelles », l’Union des Municipalités du District de Bint Jbeil au Liban a été primé pour un projet de sauvegarde du couvert forestier et de reforestation. Financé sur ressources principalement locales, ce projet, démarré en 2005 s’inscrit dans le moyen et long terme, une approche exemplaire à encourager. Le couvert forestier s’est d’ores été déjà accru de 5 % depuis le démarrage du projet.

Consulter le projet « Augmentation du couvert végétal par le reboisement et la création de nouvelles forêts »
Dans la Catégorie « Méthodes et outils de conception des politiques publiques », le comté de Šibenik-Knin en Croatie, appuyé par le PAP/RAC a été primé pour son Plan côtier prenant en compte la variabilité du changement climatique. Cette démarche de planification concertée, engagée en 2014, porte d’ores et déjà ces fruits car officiellement adopté par les autorités, il oriente les projets d’aménagements urbains et les investissements des municipalités concernées.

Ce dernier est également le Grand Gagnant des Trophées afin d’encourager la dissémination de cette démarche de planification. 

Consulter le projet « Conception d’un plan Côtier intégrant la vulnérabilité liée au changement climatique »

 

Retours sur la première édition (2016)

A l’occasion de la COP22, qui s’est déroulée à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016, les 1ers Trophées de l’Adaptation au changement climatique en Méditerranée ont été décernés à quatre lauréats.

Lors de cette première édition, organisés par l’ADEME et ses partenaires méditerranéens - MEDENER, l’Union pour la Méditerranée, la Commission Méditerranée de Cités et Gouvernements locaux unis, le Plan Bleu ainsi que le groupe d’experts MedECC, les trophées ont été décernés à des projets dans les 3 catégories suivantes :