Nos expertises

Prospectives forestières

Mis à jour le 08/12/2016

Dans le cadre de l'exercice prospectif mené par l'ADEME en 2012, la Vision 2030-2050 positionne la biomasse forestière comme une source d'énergie renouvelable majeure, dans la transition énergétique de demain.

État des lieux et objectifs

Chaque année, et ce depuis plusieurs décennies, les stocks de bois agmentent en forêt métropolitaine. Alors que l'on récolte environ la moitié de ce qui pousse annuellement, le taux de prélèvement pourrait avoisiner les 80 % en 2030. Cet objectif de mobilisation additionnelle de bois pourra être atteint avec la mise en place d'actions fortes et volontaristes, à la fois sur la demande et sur l'offre. Il s'agit notamment d'utiliser plus de bois français dans la construction car le marché du bois construction déclenche, par sa valeur économique pour le propriétaire, des coupes de bois en forêt. Les co-produits issus de la coupe (produits forestiers ou sous-produits de l'industrie du bois) peuvent ensuite être utilisés pour l'énergie. La filière bois française doit toutefois développer une offre de qualité adaptée au marché du bois construction et développer de nouveaux produits, à partir notamment des feuillus, dont la ressource est importante.

Structuration de l'offre

La structuration de l'offre de biomasse forestière est également nécessaire. Ainsi, il est indispensable d'inciter le propriétaire forestier privé à entrer dans un cadre de gestion sylvicole, ce qui permettra à terme de mobiliser du bois. En effet, 75 % de la surface de forêt métropolitaine est détenue par des propriétaires privés, dont une partie est inactive vis-à-vis de la mise sur le marché du bois.

De plus, une partie de la ressource est inaccessible : trois millions d'hectares selon l'IGN soit 20 % de la surface forestière. Il sera donc nécessaire d'aménager l'accès à ces massifs (dessertes, places de dépôt, stockage de bois). D'autres investissements seront également cruciaux tels que le renouvellement des peuplements afin de garantir aux industriels, la ressource de demain.

Mots-clés : FORET, PROSPECTIVE, BOIS, ENERGIE