Entreprises et monde agricole

Métrologie à l'émission

Mis à jour le 28/08/2017

La métrologie à l’émission, qui permet de caractériser les concentrations ou les flux de polluants émis par des installations, connaît un développement continu depuis plusieurs décennie.

L’importance de mesurer les polluants atmosphériques

La métrologie correspond à l’ensemble des techniques, des méthodologies et des savoir-faire qui permettent d’effectuer des mesures et d’avoir une confiance suffisante dans leurs résultats.
En particulier, la métrologie à l’émission des sources fixes est un élément important dans le processus de compréhension, de gestion et d’information sur les pollutions atmosphériques d’origines industrielle ou agricole.

Historiquement, les méthodes de mesure de polluants atmosphériques à l’émission des sources fixes ont été développées afin de vérifier le respect des obligations réglementaires d’une installation, par comparaison avec les concentrations mesurées aux valeurs limites d'exposition (VLE) fixées par arrêtés ministériels et préfectoraux.
L’arrêté du 2 février 1998 et les arrêtés sectoriels (incinération, combustion, verre, ciment…) établissent ainsi des VLE pour une gamme de polluants assez large : poussières, gaz acides, COV, NOx, métaux lourds, etc.

Métrologie à l’émission : tableau de synthèse des projets R&D

Dans le cadre de la programmation sur l'intensification de la recherche et développement française en matière de métrologie à l'émission, l'ADEME a financé près de 50 projets R&D et dix thèses entre 2003 et 2010.
Un tableau de synthèse liste l’ensemble des projets aidés par l'ADEME concernant la mesure de polluants particulaires (PM2.5 et métaux lourds) et organiques (COV, dioxines), la qualité de la mesure ainsi que la métrologie des émissions diffuses.

Ce tableau comporte aussi des informations sur les dates des projets, les polluants concernés – poussières (PM), métaux lourds (ML), composés organiques volatils (COV)… – les secteurs considérés, les technologies développées, optimisées ou testées, les partenaires impliqués, les types de projet – de la recherche amont à la recherche appliquée – et les références.
Les rapports finaux des projets clos sont disponibles dans les documents médias.