Nos expertises

Caractérisation des combustibles solides de récupération

Mis à jour le 18/08/2016

Le Combustible solide de récupération (CSR) est défini par une norme NF-EN-15359. Cette dernière permet de distinguer les CSR des autres combustibles dérivés de déchets en fixant des critères de qualité.

Selon les termes de la norme NF-EN-15359, les combustibles solides de récupération sont des combustibles solides préparés (soit traités, homogénéisés et améliorés pour atteindre une qualité pouvant faire l’objet d’échanges commerciaux entre les producteurs et les utilisateurs) à partir de déchets non dangereux, utilisés pour la valorisation énergétique dans des usines d’incinération ou de co-incinération, et conformes aux exigences de classification et de spécification de l’EN-15359.
Cette norme prévoit le classement des CSR selon un critère économique (le PCI ou pouvoir calorifique inférieur), un critère technique (la teneur en chlore) et un critère environnemental (la teneur en mercure). Cinq seuils ont été définis pour chacun de ces critères.

Système de classification des combustibles solides de récupération

 
Caractéristique de classification Mesure statistique Unité Classes
1 2 3 4 5
Pouvoir calorifique inférieur (PCI) Moyenne MJ/kg (ar) ≥ 25 ≥ 20 ≥ 15 ≥ 10 ≥ 3
 
Caractéristique de classification Mesure statistique Unité Classes
1 2 3 4 5
Chlore (Cl) Moyenne % (sec) ≤ 0,2 ≤ 0,6 ≤ 1,0 ≤ 1,5 ≤ 3
 
Caractéristique de classification Mesure statistique Unité Classes
1 2 3 4 5
Mercure (Hg) Valeur médiane
Percentile 80
mg/MJ (ar)
mg/MJ (ar)
≤ 0,02
≤ 0,04
≤ 0,03
≤ 0,06
≤ 0,08
≤ 0,16
≤ 0,15
≤ 0,30
≤ 0,50
≤ 1,0

 

Exemple de classification

Le code de classe d’un CSR dont le pouvoir calorifique inférieur moyen est de 19 MJ/kg (moyenne arithmétique, ou ar), la teneur moyenne en chlore est de 0,5 % (sec) et la teneur moyenne en mercure est de 0,016 mg/MJ (ar) avec un percentile 80 de 0,05 mg/MJ (ar) est désigné comme suit : code de classe PCI 3, Cl 2, Hg 2.
La préparation de CSR nécessite en général diverses étapes qui sont fonction de la nature et de la qualité des déchets utilisés, ainsi que de la qualité (spécifications) du CSR. Il est d’usage de considérer comme CSR les classes 1, 2 et 3. Sinon, le produit est considéré comme combustible issu de déchet (CDD), dont les voies d’utilisation sont plus difficiles.
Des spécifications plus complètes sont établies par l’utilisateur du CSR pour assurer que sa combustion se fasse dans les conditions requises par le procédé utilisateur. Outre les trois paramètres de la norme, les spécifications portent sur la granulométrie, l’humidité, la teneur en cendres, la teneur en polluants (halogènes, métaux lourds, etc.).

Sommaire du dossier :