Médiathèque

Récupération de chaleur par épuration catalytique des HAP

AAP CORTEA 2017 - RECUPECH'HAP

Description du tableau
Auteur(s) : BARBIZET Michel, GELIN Patrick, MEILLE Valérie, PITAULT Isabelle
Co-auteur(s) : ATOLL ENERGY, CTRE NAT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1
Organisme : CNRS, ATOLL, UNIVERSITE LYON I-CLAUDE BERNARD
Collection : Expertises
Description : mars 2021 - 16 p.
Type de contenu : Etude, Rapport
Disponibilité : Contacter le Centre de documentation de l’ADEME Angers (téléphone 02 41 20 41 89 / documentation@ademe.fr)
Gratuit Nouveau

Partager cette fiche

Description du tableau
Résumé : Pour réduire les pollutions et coûts de la cogénération, le projet RECUPECH'HAP vise à disrupter ses limites traditionnelles, à savoir des températures de récupération sur les gaz d’échappement supérieures à toutes condensations et encrassements (250℃). L’objectif final était d’augmenter la chaleur sensible par abaissement de la température de récupération (70℃) et d’y ajouter la chaleur latente de l’eau de combustion. Ces solutions nécessitent une épuration des gaz en termes de particules imbrulées, de condensables et d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et en présence, éventuelle, de soufre, présent encore dans les fiouls dans de nombreuses parties du monde.
Trois catalyseurs performants en oxydation ultime des HAP et résistants au soufre ont été sélectionnés et synthétisés en quantité suffisante (40-50 g) pour les soumettre à des tests de vieillissement accéléré sous vapeur d’eau et haute température (500-650℃) et pour les enduire sur des supports monolithiques. A partir des teneurs de carbone total mesurées dans les gaz d’échappement d’un groupe électrogène, de données cinétiques mesurées et des estimations du transfert de matière et de chaleur, les dimensions d’un réacteur monolithique ont été déterminées (8 monolithes d’un pouce de diamètre et 5 cm de longueur). Un réacteur test a été installé sur une dérivation en sortie du groupe électrogène. Les monolithes enduits de catalyseurs permettent un abattement des émissions d’hydrocarbures gazeux avec une efficacité proche de 80% de conversion à 250℃. La conversion en CO2 et H2O des rejets imbrulés en phase gazeuse n’est cependant pas totale.

Détails

Description du tableau
Mots-clés : RECUPERATION DE CHALEUR, HAP, SOUFRE, COV, CATALYSEUR
Co-auteur(s) : ATOLL ENERGY, CTRE NAT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1
Éditeur : ADEME
Date de mise en ligne : mai 2021
Date d'édition : mars 2021
Langue : FR
Type de support : pdf/A4
Cible(s) concernée(s) : Entreprises et Monde Agricole
Public : Entreprises et fédérations professionnelles, Monde de la recherche