L'ADEME

Production de connaissances et développement de solutions - Compréhension des mécanismes et transferts de polluants

Mis à jour le 18/11/2019

Sur la période 2010-2016, 84 projets ou thèses ont été sélectionnés, suivis scientifiquement et financés dans le cadre d’appels à projets dédiés.

Après une cartographie de la pollution, la mise au point d’un plan de gestion nécessite d’appréhender le devenir des polluants dans les différents milieux. Il est donc nécessaire de développer des outils et méthodes adaptés aux usages projetés (par exemple l’implantation de bâtiments) ou la prise en compte des polluants émergents.

Pour illustrer ces recherches, voici l’exemple du projet CAPQAI, présenté par Bernard Collignan, ingénieur de recherche au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).
 

Quels sont les principaux résultats de votre projet ?

Le projet CAPQAI vise à sécuriser les projets de reconversion de friches polluées lorsque le sol présente une pollution volatile résiduelle. Une méthodologie a été développée pour évaluer les concentrations attendues dans l’air intérieur de futurs bâtiments. Un caisson expérimental a été conçu pour mesurer in situ des flux de polluants depuis les sols vers l’air. Appuyée par la modélisation, cette méthode aide à mieux connaitre le système étudié depuis le sol émetteur jusqu’au milieu d’exposition (air intérieur).
 

Quelles sont les suites à ce projet ?

Le prototype nécessite encore un travail de validation avant d’être déployé plus largement. Ce projet fait partie d’un panel d’outils développés pour préserver la qualité de l’air intérieur de bâtiment contre les remontées de polluants du sol. C’est le cas du projet EVALSDS qui a montré l’efficacité du Système de Dépressurisation des Sols naturel (SDSNat), i.e. sans moteur d’extraction, pour lequel un guide de mise en œuvre opérationnel a été édité. Cependant, ces différents outils d’évaluation et de protection nécessitent d’être testés sur d’autres situations réelles pour pouvoir consolider leurs performances in situ.

Pour en savoir plus