Particuliers et éco-citoyens

L'affichage environnemental sur les produits, c'est parti !

Mis à jour le 13/12/2019

Depuis juin 2018, vous pouvez voir une note A, B, C, D ou E sur quelques produits. Cette note indique le niveau d'impact environnemental du produit.

Un affichage facile à lire et à comprendre

Le format d’affichage validé par les pouvoirs publics et commun à toutes les catégories de produits est constitué d’une planète bleue accompagnée du libellé « Impact environnemental » et de la note.

La note indique si le produit a un impact environnemental élevé ou non (A étant la meilleure note).
Les entreprises ont le choix d’afficher seulement la note obtenue ou de détailler les valeurs obtenues pour chaque indicateur pris en compte dans la note (2 à 4 indicateurs selon la catégorie de produits).


L’affichage environnemental n’est pas un label ou une marque de qualité. C’est une indication qui permet aux consommateurs de connaître les impacts environnementaux des produits qu’ils achètent.

L’affichage environnement déjà disponible sur 5 catégories de produits 

L’affichage environnement n'est pas obligatoire. C'est un dispositif volontaire et encadré : les entreprises qui s’engagent doivent respecter les règles communes et le format d’affichage validés par les pouvoirs publics.
Depuis 2017, plusieurs secteurs se sont déjà engagés pour déployer l'affichage environnemental sur leurs produits ou services :

  • les appareils électroniques ;
  • l’habillement ;
  • l’ameublement ;
  • l'alimentaire
  • l’hôtellerie (impacts environnementaux d’une nuit d’hôtel avec petit déjeuner)
 

Quelques entreprises volontaires notent déjà l’impact environnemental de leurs produits (en rayon ou sur Internet) :

  • Décathlon sur environ 1500 articles (vêtements, sacs à dos, chaussures...) ;
  • Okaïdi sur une centaine d’articles d’habillement pour enfants ;
  • Fnac sur les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les télévisions ;
  • Casino sur plus de 200 produits alimentaires de leurs marques distributeur (épicerie, produits frais lactés, boissons…) ;
  • Camif sur quelques références de meubles et de literie ;
  • une centaine d'hôtels.
 

comment est calculé l'impact environnemental ?

 
L'impact environnemental est calculé sur l’ensemble du cycle de vie du produit, depuis l’extraction des matières premières nécessaires à sa fabrication jusqu’à sa fin de vie, en passant par la distribution (emballage, transport) et par son utilisation (consommation de ressources).

A chaque étape de son cycle de vie, le produit génère plus ou moins d’impacts sur l’environnement par les quantités de matières premières et d’énergie qu’il nécessite et les rejets qu’il génère.



Télécharger le descriptif détaillé du visuel (RTF - 46,29 ko)

Plusieurs impacts environnementaux sont pris en compte selon la catégorie de produit pour calculer la note environnementale affichée: le changement climatique, l’épuisement des ressources, la pollution de l’eau ou de l’air…, et une note globale est ensuite attribuée au produit dans le respect des règles communes.

Les produits obtenant de bonne note sont des produits éco-conçus : par exemple fabriqués avec des matières premières issues du recyclage, facilement réparables, économes en énergie…  

L’affichage environnemental est assujetti à un contrôle classique au titre de la lutte contre la publicité mensongère ou trompeuse.L’entreprise est responsable de la véracité des « données spécifiques » qu’elle doit renseigner pour chaque produit affiché.