Particuliers et éco-citoyens

Couches lavables ou couches jetables ?

Mis à jour le 15/01/2019

Les couches attirent l’attention car on en jette environ 3 800 jusqu'à la propreté d'un enfant. Les couches lavables génèrent elles peu de déchets mais ont d'autres impacts car elles sont lavées en moyenne 137 fois en 2 ans ½.

Quel est le meilleur choix pour la planète ?

Les couches lavables et jetables ont toutes les deux des impacts environnementaux.

Les impacts environnementaux des couches jetables sont principalement liés à la matière utilisée pour les fabriquer, aux substances intégrés dans les couches pour limiter les odeurs ou augmenter l’absorption des couches et aussi à la fin de vie des couches, quand elles sont jetées par le consommateur et traitées par la collectivité. Avant qu’un enfant ne devienne propre (vers 2 ans et demi en moyenne), vous aurez jeté environ 200 kg de couches.

Les couches lavables ont des impacts surtout lors de leur usage (consommation d’eau, d’énergie et utilisation de lessive pour le lavage).
 

Trois solutions pour réduire l’impact environnemental des couches

1. Acheter des couches jetables avec l'Écolabel nordique, l'Écolabel européen ou le label Global organic textile standard (GOTS)

Selon les labels, les couches ne contiennent pas ou peu de produits chimiques qui pourraient être dangereux pour la santé de votre enfant (chlore, teinture, anti acarien…), ne contiennent pas ou peu de parfum (qui peut être allergisant) et une partie du coton utilisé est bio.

Des essais comparatifs, menés par « 60 millions de consommateurs » dans son magazine de septembre 2018 (no540), alertent sur certaines substances toxiques parfois contenues dans les couches pour bébé (en 2017, des dioxines et du glyphosate avaient été identifiés dans les tests de « 60 millions de consommateurs ». Alors pour limiter ces substances sur la peau de bébé, pensez aux labels environnementaux (l'Écolabel nordique, l'Écolabel européen ou le label GOTS).
 

2. Acheter des couches lavables et respecter ces recommandations :

  • utiliser une machine à laver bien classée sur l’étiquette énergie (découvrez les meilleures machines grâce au comparateur Topten) ;
  • faire fonctionner la machine à laver à pleine charge et dès 40 ℃ (et non à 90 ℃) ;
  • utiliser une lessive avec un label environnemental (découvrez les labels recommandés par l'ADEME) ;
  • faire sécher les couches à l’air libre (ne pas utiliser un sèche-linge) et éviter de les repasser.
Découvrez 65 expériences menées par des crèches, des maternités et des assistantes maternelles qui ont adopté les couches lavables sur notre site OPTIGEDE (site de partage de bonnes pratiques pour réduire les déchets).
 

3. Utiliser des couches lavables (en respectant nos recommandations) et acheter des couches avec l’Écolabel nordique, l'Écolabel européen ou le label GOTS quand cela est plus pratique

Depuis quelques mois, il est facile de trouver en magasin des couches jetables bénéficiant d’un des labels environnementaux cités ci-dessus. Plusieurs marques distributeurs en proposent à des prix très abordables.