Particuliers et éco-citoyens

Des projets citoyens pour le développement des énergies renouvelables

Mis à jour le 04/07/2018

Les particuliers qui souhaitent participer au développement des énergies renouvelables peuvent s’impliquer dans des projets collectifs près de chez eux.

Qu’est-ce qu’un projet citoyen ?

Dans un projet dit « citoyen », les particuliers sont invités à apporter un financement, dès le démarrage du projet, tout en participant aux décisions structurantes du projet (choix techniques dimensionnant, choix de prestataires, etc.). Ces projets sont coopératifs dans le sens où les particuliers sont généralement accompagnés par une ou plusieurs collectivités locales.


 

Des projets citoyens qui se multiplient en France

Des projets portés par des collectifs citoyens et des collectivités locales sont courants dans d’autres pays européens comme en Allemagne, en Belgique ou encore au Danemark.
Ils commencent à se multiplier aujourd’hui en France. Entre 2014 et 2017, le nombre de projets citoyens a triplé dans 7 régions (Bretagne, Occitanie, Pays de la Loire, Centre Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, PACA, Nouvelle Aquitaine). Plus de la moitié de ces projets concerne le développement de parcs éoliens, et un quart concerne le développement de parcs photovoltaïques.

Début 2018, plus de 260 projets citoyens (en développement et en exploitation) sont recensés partout en France.

Quels bénéfices pour les citoyens ?

Bien souvent, la rentabilité de l’investissement n’est pas la principale motivation des citoyens qui s’engagent.

En effet, les projets citoyens ont de nombreux bénéfices pour un territoire et ses habitants : 

  • valoriser les ressources économiques et énergétiques des territoires ;
  • promouvoir une dynamique collective de transition énergétique, dans laquelle des habitants s’expriment et participent aux prises de décision ;
  • renforcer l’intégration locale des projets d’énergies renouvelables ;
  • participer à un projet qui a du sens pour le territoire ;
  • maintenir et créer des emplois ;
  • développer de nouvelles compétences sur le territoire.

Des projets citoyens favorisés par les pouvoirs publics

Les pouvoirs publics ont mis en place des outils pour accompagner les particuliers et les collectivités à chacune des phases d’un projet.

En phase d’émergence, l’ADEME et de nombreuses collectivités régionales et locales favorisent l’accompagnement des projets en phase d’émergence : développement d’un centre de ressources (guides, formations, etc.) par Énergie partagée association ; mise en place de structures d’animation dans les régions précurseurs pour susciter et accompagner les projets ; soutien technique et financier aux premières études des projets.

En phase de développement, qui est la phase la plus risquée de la vie d’un projet, un outil de financement existe au niveau national : il s’agit d’EnRCiT, outil de financement doté de 10 millions d’euros par la Caisse des dépôts, l’Ircantec et le Crédit coopératif.

En phase de construction, d’autres outils de financement des projets existent dans certaines régions.

Enfin, en phase d’exploitation, un bonus « participatif » a été mis en place dans les appels d’offres de la Commission de régulation de l’énergie. Ces appels d’offre sont lancés pour favoriser le développement de projets impliquant des collectivités et des citoyens.

Concrètement, vers qui se tourner pour participer à un projet citoyen ?

Pour en savoir plus sur l’investissement citoyen dans les énergies renouvelables.

Pour vous lancer dans un projet citoyen.

Pour découvrir la carte des projets en cours.

Pour trouver la liste des structures d’animation régionales existantes.

Pour en savoir plus sur les énergies renouvelables collaboratives et citoyennes en Occitanie.

Pour en savoir plus sur les énergies renouvelables collaboratives et citoyennes en Nouvelle-Aquitaine.

 Quelques exemples de projets citoyens