Particuliers et éco-citoyens

Des vacances sans trop polluer

Mis à jour le 15/05/2019

Le nombre de touristes ne cesse d’augmenter partout dans le monde avec des conséquences sur le réchauffement de la planète, la faune et la flore locales, les populations… Voici des idées pour moins polluer pendant vos prochaines vacances.

A la plage :

  • faites attention à ne pas laisser s’envoler des emballages plastique ;
  • n’enfouissez jamais votre mégot dans le sable ; il mettra plusieurs années à disparaître et va libérer des substances polluantes dans le sable et dans l’eau ;
  • ne mettez pas de crème solaire juste avant d’aller vous baigner car elle n’aura pas le temps de pénétrer dans la peau et va se répandre à la surface de l’eau, bloquant la photosynthèse pour la faune et la flore aquatique ;
  • ne marchez pas sur les dunes ou les espaces protégés.

A la montagne ou dans des espaces naturels :

  • ne laissez aucun déchet derrière vous ;
  • ne sortez pas des sentiers balisés pour ne pas perturber la faune sauvage ;
  • ne cueillez pas de fleurs.

Si vous prenez la voiture :

  • faites entretenir votre véhicule avant de partir : des pneus sous gonflés et une climatisation mal réglée, c’est plus de carburant consommé ! ;
  • s’il fait chaud dehors, ne réglez pas la climatisation sur une température trop basse. Cela consomme plus de carburant et c’est très mauvais pour votre organisme (risque de choc thermique quand vous sortez de la voiture) ;
  • ne laissez pas tourner le moteur sur les aires d’autoroute. Profitez-en pour prendre un peu l’air et ce n’est pas grave si la climatisation est coupée quelques instants ;
  • si vous le pouvez, différez vos départs le vendredi ou le dimanche pour éviter de surconsommer dans les bouchons du samedi. De plus en plus d’organismes de vacances proposent des séjours du dimanche au dimanche ;
  • sur le lieu de vos vacances, laissez la voiture au parking et faites le maximum de déplacements à pied ou à vélo. C’est bon pour la planète, mais aussi pour votre santé ;
  • ne laissez pas le coffre de toit ou les barres de toit sur votre véhicule au retour des vacances, car cela entraîne une surconsommation du véhicule.

Si vous prenez l’avion :

Ne multipliez pas trop les voyages en avion pour de petits séjours.

Pour trouver la juste mesure, nous vous proposons de respecter un ratio entre la distance parcourue et la durée du séjour : au moins un jour sur place par heure de vol aller ou retour.
Par exemple, si le vol dure 5 heures à l’aller et 5 heures au retour, restez au moins 10 jours sur place.

Et si vous passiez vos prochaines vacances sans prendre l'avion à la découverte de sites insolites pas si loin de chez vous ?
Consultez notre infographie "Des vacances au kilomètre" et découvrez ces lieux merveilleux.


Plus de conseils encore sur nos pages « Des vacances plus écologiques »

Infographie - Comment partir en vacances sans trop polluer ? (voir descriptif détaillé ci-dessous)