Particuliers et éco-citoyens

Se déplacer autrement

Mis à jour le 20/11/2019

Nous passons du temps à nous déplacer tous les jours, cela nous coûte parfois cher et le trafic routier a de nombreux impacts sur l’environnement. Et si nous faisions le point sur les solutions qui existent ?

Alors que les 3/4 des trajets domicile-travail se font seul en voiture, nous sommes confrontés à un trafic routier saturé aux heures de pointe, à des prix des carburants fluctuants et à la pollution de l’air.  Notre santé est en jeu. On estime que la pollution de l’air est responsable de 48 000 décès prématurés par an dans notre pays.

Aujourd’hui de nouvelles façons de se déplacer émergent et séduisent de plus en plus de Français : covoiturage, transport à la demande avec les taxis ruraux, autopartage, véhicules en libre-service…
Ces modes de déplacements permettent de faire des économies, par exemple, faire du covoiturage deux jours par semaine permet de réduire le montant de sa facture de carburant d’un quart.

Les façons de se déplacer moins polluantes sont encouragées : les salariés qui se rendent au travail à vélo peuvent bénéficier d’une indemnité kilométrique vélo (0,25 € par kilomètre parcouru).

Passer à un véhicule (neuf ou d’occasion) plus propre et moins coûteux à l’usage est possible, grâce à la prime à la conversion (jusqu’à 5000 € d’aide). Par exemple, remplacer une voiture qui consomme plus de 7 litres aux 100 km (plus de la moitié des voitures françaises) par une voiture qui consomme 5 litres aux 100 km permet de réduire de 30 % sa facture de carburant.Un bonus est accordé pour l’achat d’un véhicule bien classé sur l’étiquette énergie. Pour choisir un véhicule neuf bien classé sur l’étiquette énergie et bénéficiant d’aide de l’Etat, consultez notre comparateur.
 
Télécharger le descriptif détaillé (RTF - 71,3 Ko)
 
Infographie « Comment limiter la pollution du trafic routier ? » Voir le descriptif détaillé ci-dessous.

Découvrez les aides financières disponibles en 2019.