Particuliers et éco-citoyens

Quelles énergies pour demain ?

Mis à jour le 04/07/2018

  

L’énergie en France : un peu d’histoire

Au cours de la période 1960-1973, la croissance de la demande d’énergie est étroitement liée à la croissance économique. Le pétrole, en plein essor, permet de faire face à la fois au développement industriel et au déclin du charbon.
Entre 1973 et la fin des années 1980, les hausses de prix lors des « chocs pétroliers » questionnent les choix énergétiques, en incitant à maîtriser les consommations et à les orienter vers d’autres sources d’énergie.
La tendance à l’augmentation des consommations reste toutefois forte.
La production nationale d’énergie primaire est passée de 44 Mtep en 1973 à 140 Mtep en 2015. La production nucléaire représente aujourd’hui plus de 80 % de la production d’énergie primaire.
Hors l’hydro-électricité, déjà bien développée, les autres énergies renouvelables ont longtemps stagné avant de connaître ces dernières années un développement significatif.
En France, la gestion de l’énergie a longtemps été sous contrôle de l’État : activités pétrolières, charbonnage, gaz, électricité, nucléaire… Son désengagement, commencé dans les années 1990, se poursuit activement : les marchés de l’électricité et du gaz sont ouverts à la concurrence depuis 2000, conformément aux directives européennes.
 
En savoir plus sur les fournisseurs d’énergie, leurs tarifs, les démarches pour établir un contrat, vos droits, vos factures  : www.energie-info.fr
 
Aujourd’hui, l’implication des territoires est de plus en plus marquée dans le domaine de l’énergie : la vocation des Schémas régionaux climat air énergie (SRCAE) est de définir des orientations et des objectifs pour les régions en matière de maîtrise de l’énergie, de réduction des gaz à effet de serre, d’amélioration de la qualité de l’air, de développement des énergies renouvelable, etc. aux horizons 2020 et 2050. La loi NOTRE donne également de nouvelles compétences aux Régions sur la question de l’énergie.
 
En savoir plus sur la Loi NOTRE qui renforce la responsabilité des Régions sur : www.legifrance.gouv.fr

La transition énergétique est lancée 

Nous avons pris conscience que notre modèle énergétique pose des questions. Notre forte dépendance aux énergies fossiles entraîne des émissions de gaz à effet de serre et fragilise notre économie lorsque les prix du pétrole, du gaz fluctuent. De plus, il existe des risques liés à l’exploitation du nucléaire et les déchets radioactifs sont complexes à traiter et à stocker.
Les crises climatique et énergétique obligent à une remise en cause de nos manières de produire et de consommer l’énergie.
 
La France s’est engagée sur l’objectif du facteur 4 : diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, afin de contenir le réchauffement planétaire à moins de 2 ℃.
 
Pour relever ce défi, la France encourage tous les acteurs de la société à :

  • poursuivre leurs efforts pour réduire les consommations d’énergie et atteindre un degré d’efficacité énergétique maximale ;
  • réduire la consommation d’énergies fossiles ;
  • amplifier le recours aux énergies renouvelables et à poursuivre les efforts de recherches technologiques.

Plus d'informations sur la transition énergétique sur www.ecologique-solidaire.gouv.fr