Particuliers et éco-citoyens

S’initier aux transports du futur

Mis à jour le 28/03/2019

Les transports de demain commencent déjà à voir le jour : nouvelles sources d’énergie, transports connectés… les initiatives se multiplient pour trouver de nouveaux moyens de bouger et moins polluer.

Les transports connectés à l’essai

Depuis peu, de nouveaux services apparaissent avec Internet, les téléphones portables, les smartphones, les tablettes numériques…

Sur les smartphones, l’application de navigation GPS Waze, interactive et gratuite, vous renseigne sur l’état du trafic en temps réel, pour vos déplacements de proximité.
 

Une appli innovante à découvrir : Optimod’Lyon

Pour la première fois en France, vous pouvez recevoir sur votre téléphone une information en temps réel pour organiser au mieux vos déplacements. Ce GPS est capable de donner une information géolocalisée sur l’ensemble de l’offre de mobilité présente à Lyon (vélo, Vélo’v, voiture particulière, taxis, métro, bus, tram, trolley, bus, trains, avions) ou des offres de stationnement.
 

À la recherche de nouvelles sources d’énergie

L'hydrogène

L'hydrogène est l'élément le plus abondant de l'univers. On le trouve dans les étoiles comme dans nos océans. C'est le H du fameux H₂O. Aujourd'hui, on se sert déjà de l'hydrogène pour raffiner les carburants, produire des engrais, dans l'industrie agroalimentaire, et même pour faire décoller des fusées. Mais demain, l'hydrogène pourrait servir de carburant dans les véhicules électriques équipés de piles à combustible. Plus concrètement, dans la pile, l'oxygène de l'air est mis en contact avec de l'hydrogène pour fabriquer de l'eau. La réaction chimique produit de la chaleur et de l'électricité ce qui permet au véhicule d'avancer. Le véhicule ne rejette que de la vapeur d'eau.

Pour en savoir plus, consultez le dossier « L'hydrogène, une énergie d'avenir » sur le site Mtaterre
 

L’électricité

L’offre de véhicules 100 % électriques et hybrides rechargeables est de plus en plus importante.

Plusieurs expérimentations sont actuellement menées à Nantes, à Vincennes, à Lyon avec de petites navettes électriques pilotées à distance. Propres et intelligentes, elles pourraient révolutionner les transports en commun de demain.
 

Et pour rêver encore plus loin

Des recherches sont menées pour augmenter encore la vitesse des trains. Grâce à des suspensions magnétiques, le train du futur pourrait se déplacer à 3 000 km/h sans toucher les rails. Reste encore à trouver un moyen de réduire la résistance atmosphérique qui demanderait beaucoup d'énergie.