Médiathèque

Implication des microorganismes dans les processus de stockage géologique du CO2

Description du tableau
Auteur(s) : DUPRAZ S
Organisme : IPGP
Description : décembre 2008 - 359 p.
Type de contenu : These
Disponibilité : Contacter le Centre de documentation de l’ADEME Angers (téléphone 02 41 20 41 89 / documentation@ademe.fr)

Partager cette fiche

Description du tableau
Résumé : L'existence récemment reconnue d'une biosphère profonde, active et variée d'un point de vue métabolique, amène à se poser la question de sa réponse face aux injections et de son action sur les réactions de séquestration. Afin d'étudier la réponse métabolique des microorganismes à l'injection de CO2 et l'évolution de la biosphère profonde en fonction des modifications des paramètres du milieu, nous avons mis en place une stratégie expérimentale, permettant d'évaluer l'influence des microorganismes de subsurface sur les mécanismes et cinétiques de minéralisation du CO2 ainsi que sur son assimilation sous forme de matière organique. En plus d'un ensemble d'expérimentation classique réalisées en batch, un dispositif instrumental nommé BCC (Biomineralization Control Cell) a été spécifiquement créé afin de permettre une analyse en temps réel des variations physico-chimiques du milieu (e.g., pH, ORP, DO, Pression). De même une nouvelle méthodologie de quantification des espèces réduites du soufre a été mise en place afin de pouvoir suivre plus efficacement les activités sulfato-réductrices. Dans ce contexte, quatre métabolismes intéressant dans une optique de minéralisation ou d'assimilation du CO2 ont été sélectionnées et testés pour ces expériences : une souche uréolytique de référence carbonatogène et aérobie, Bacillus pasteurii, une sulfatoréductrice (Desulfovibrio longus), un consortium sulfato-réducteur (DVcons) et une homoacétogène (Acetobacterium carbinolicum). L'étude de B. pasteurii, a permis de mettre en évidence l'importance des échanges gazeux aux niveaux des interfaces liquide-gaz mais aussi l'influence des conditions chimiques et physiques sur le processus de biominéralisation. L'étude des souches anaérobie a, quant à elle, démontré la contribution significative de la formation de biofilm ainsi que l'influence de la disponibilité des éléments limitant dans l'établissement d'une voie de stockage assimilative. Ces résultats soulignent l'importance biologique du contrôle des compositions chimiques des zones de stockage et des fluides injecté.

Détails

Description du tableau
Mots-clés : ETUDE EXPERIMENTALE, GEOCHIMIE, GAZ A EFFET DE SERRE, MINERALISATION, DIOXYDE DE CARBONE, MICROORGANISME, SEQUESTRATION DU CARBONE
Date de mise en ligne : juin 2009
Date d'édition : décembre 2008
Langue : FR
Type de support : pdf/A4
Cible(s) concernée(s) : Entreprises et Monde Agricole, Recherche et Innovation
Public : Monde de la recherche