Nos expertises

Mesurer la pertinence des produits biosourcés grâce à des évaluations environnementales

Mis à jour le 06/06/2014

L'utilisation de ressources renouvelables combinée au développement de procédés écoconçus peut contribuer à réduire les impacts environnementaux des produits biosourcés par rapport à leurs homologues fossiles.

Afin de mesurer la pertinence de ces produits pour répondre aux enjeux environnementaux, l’évaluation de leurs impacts est indispensable.

L’objectif de l’ADEME est de soutenir le développement de produits biosourcés dont les performances environnementales sont supérieures à leurs homologues pétrosourcés : réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), moindre consommation de ressources fossiles, etc.
Des évaluations sont effectuées pour justifier l’intérêt environnemental de ces produits. L’analyse du cycle de vie (ACV) est actuellement l’outil le plus reconnu pour évaluer les impacts environnementaux de produits ou services sur l’ensemble du cycle de vie. Elle repose sur une méthodologie normée (ISO 14040 et ISO 14044), quantitative, globale « du berceau à la tombe » et multicritère.

Afin de promouvoir l’utilisation de l’ACV par les acteurs de la filière et de les accompagner dans cette démarche, l’ADEME a publié en 2009 un guide méthodologique simplifié pour la réalisation d’ACV de produits biosourcés. L’Agence finance des projets de recherche et développement (R&D) collaboratifs visant à développer des matériaux et produits chimiques biosourcés écoconçus, via son appel à projets annuel Bioressources, Industries et Performance (BIP). Depuis quelques années, il est demandé aux partenaires d’intégrer la réalisation d’une ACV du produit biosourcé développé dans le programme de travail.

L’ADEME participe également aux travaux normatifs européens sur les produits biosourcés (CEN/TC 411 / CN X85A) ; un groupe d’experts a ainsi pour objectif de standardiser certains aspects de la méthodologie ACV spécifiques aux produits biosourcés (voir Normalisation).