Nos expertises

Du programme AGRICE à l’appel à projets BIP

Mis à jour le 09/03/2017

L’ADEME s’engage pour développer les différents usages de la biomasse, notamment grâce au soutien de projets de R&D collaboratifs entre les entreprises et le monde de la recherche.

La biomasse et ses enjeux

La biomasse est traditionnellement utilisée pour l’alimentation, les matériaux, l’habillement et le chauffage domestique. Son caractère renouvelable lui ouvre également d’autres débouchés dans les domaines de la chimie, des matériaux et de l’énergie. La coproduction de ces différents produits (alimentaires, énergétiques, chimiques, etc.) dans des « bioraffineries » est déjà dans certains cas une réalité industrielle.
Tandis que les usages de la biomasse se développent, les filières de valorisation doivent impérativement concevoir des solutions technologiques innovantes afin de maximiser la valorisation des ressources et des sous-produits issus des procédés, et de minimiser les impacts environnementaux (Gaz à effet de serre [GES], sol, air, eau, etc.).
L’enjeu est d’améliorer les bilans matière, énergétique et environnemental, la qualité et la productivité, et de réduire les coûts des filières actuelles, en diversifiant les ressources en biomasse, en réalisant une intégration des procédés (matière, eau et énergétique) et en valorisant mieux les coproduits et sous-produits.

L’ADEME soutient la recherche

De 1994 à 2007, l’ADEME a soutenu plus de 300 projets de R&D portant sur le développement nouvelles valorisations des produits et coproduits d’origine agricole dans les domaines de l’énergie, de la chimie et des matériaux via le groupement d’intérêt scientifique AGRICE (Agriculture pour la chimie et l’énergie). Un rapport d’activité du groupement présente le bilan des aides attribuées sur la période 2001-2007.
Le programme Bioressources, Industries et Performance (BIP) a été créé en 2008 afin de soutenir des projets de R&D collaboratifs s’inscrivant dans les 4 axes prioritaires suivants :

  • amélioration énergétique et GES des unités de transformation du végétal (notamment les filières existantes de production de biocarburants) et leur évaluation ;
  • production et coproduction de produits chimiques et de matériaux biosourcés, valorisation des coproduits des bio-industries et diversification des débouchés ;
  • amélioration des performances environnementales (énergétiques et qualité de l’air) de la combustion de la biomasse pour des applications domestiques, collectives et industrielles ;
  • combustion propre de biomasse, afin de favoriser le développement de systèmes performants de production de chaleur à partir de la biomasse avec une priorité à la réduction des émissions de particules fines.

Fonctionnant par appels à projets annuels, le programme BIP a permis de financer 57 projets jusqu'à l'édition 2014.

Une synthèse des projets BIP est disponible sur la page des différents programmes ADEME.