Nos expertises

La responsabilité sociétale des entreprises

Mis à jour le 23/08/2017

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) permet aux entreprises d'identifier leurs parties prenantes et les relations qu'elles entretiennent avec celles-ci. L’environnement et la biodiversité font partie des questions centrales de la RSE.

Qu'est ce que la RSE ?

La Responsabilité sociétale des entreprises est une méthode pour développer la performance globale de votre entreprise. Elle met l’accent sur les points de vue des parties prenantes, société et environnement. Via la RSE, l’objectif de l’entreprise est de contribuer au développement durable dans sa sphère d’influence, l’objectif du développement durable étant de satisfaire nos besoins en préservant la capacité des générations futures à satisfaire les leurs.
Le développement durable couvre trois dimensions interdépendantes : économique, sociale et environnementale.

La RSE fait l’objet de la norme internationale ISO 26000 depuis 2010. Cette norme fixe les lignes directrices de la RSE et guide les entreprises dans sa mise en place. Contrairement à la norme ISO 14001 ou 50001, elle n’est pas destinée à servir directement de référentiel pour une certification.

La RSE dans le détail

La RSE guide l’entreprise dans l’identification de ses parties prenantes et ses relations avec elles. Ces parties prenantes sont, en interne, les salariés et, en externe :

  • les investisseurs, des propriétaires et les banques ;
  • les pouvoirs publics, les collectivités territoriales ;
  • les médias, les concurrents ;
  • les ONG, les communautés locales ;
  • les fournisseurs et les clients.

Les sept questions centrales de la RSE sont liées :

  • aux droits de l’homme ;
  • aux relations et conditions de travail ;
  • à l’environnement et à la biodiversité ;
  • à la loyauté des pratiques ;
  • aux consommateurs ;
  • aux communautés et au développement local.

Dans le domaine de l’environnement, la norme ISO 26000 fait référence à la série des normes environnementales ISO 14000. Elle  aborde les points suivants :

  • approche cycle de vie des produits et services ;
  • approche système produits-services ;
  • politique d’achat durable ;
  • évaluation des impacts sur l’environnement des projets ;
  • production plus propre et éco-efficience, utilisation efficiente des ressources ;
  • apprentissage et sensibilisation, notamment du personnel.