Nos expertises

La préservation de la biodiversité et la gestion de l'eau

Mis à jour le 24/10/2016

L’agriculteur, en gérant l'espace, joue un rôle majeur sur le maintien de la biodiversité et la gestion de l'eau.

L’agriculture, acteur de la biodiversité

La biodiversité peut se définir comme l’ensemble des milieux naturels ou semi-naturels et des êtres vivants qui les composent. En occupant le territoire, l’activité agricole valorise différents espaces, comme les prairies, les cultures, les haies, etc. Le maintien de la diversité de ces milieux agricoles permet la préservation d’un nombre élevé d’espèces végétales et animales qui trouvent ainsi les conditions pédoclimatiques favorables à leur développement. Les infrastructures agro-écologiques (milieux humides, haies, arbres isolés, etc.) favorisent également le déplacement des espèces et renforcent leur capacité d’adaptation face au changement climatique. Les systèmes d’exploitation, et notamment les assolements, et les pratiques agricoles, comme l’utilisation de produits phytosanitaires, peuvent nuire à la diversité biologique.

L'agriculture, gestionnaire de la ressource en eau

 Le rôle important de l’agriculture sur la pollution des nappes phréatiques et des cours d’eau est aujourd’hui admis. Les prélèvements en eau pour l’agriculture représentent 59 % de l’ensemble des secteurs d’activité, et en font le premier secteur consommateur d’eau en France. L’intensification des pratiques agricoles par l’irrigation, la fertilisation et l’usage de produits phytosanitaires a entraîné une dégradation de la quantité et de la qualité des ressources en eau. De par la modification des régimes pluviométriques et des déficits hydriques, le changement climatique risque d’accroître les enjeux environnementaux autour de l’eau. L’agriculture doit contribuer à préserver cette ressource. Il s’agit de limiter les risques de pollution, d’optimiser son utilisation et de mettre en œuvre des aménagements favorables à sa bonne gestion.