Nos expertises

Surveillance de la qualité des sols

Mis à jour le 24/10/2016

La qualité du sol est souvent reliée à une fonction exprimée par l’homme. Ainsi, la qualité attendue d’un sol destiné à une infrastructure est différente de celle pour la production agricole, et les indicateurs à mesurer sont donc différents.

Mesure des paramètres indicateurs

Selon une fonction (la production agricole par exemple), il est possible de définir ce qui est attendu du sol et donc de mesurer ou d'observer certains paramètres indicateurs des propriétés et du fonctionnement du sol (mesure de la biomasse microbienne et de la disponibilité en éléments nutritifs afin de caractériser la fonction de dégradation de la matière organique et de la fourniture de nutriments par le sol).

Pour la mesure des paramètres indicateurs, il s’agit de :

  • déterminer l’échelle spatiale et temporelle du paramètre concerné (le paramètre varie-t-il dans l’espace, la profondeur et le temps, y a-t-il une époque plus favorable ?) ;
  • réfléchir à une stratégie d’échantillonnage afin d’être représentatif de la zone à analyser (une parcelle agricole, un terroir ou un paysage, un département) et permettre de minimiser les incertitudes sur la mesure ;
  • observer et décrire le sol en surface et en profondeur ;
  • établir une méthode de prélèvement de l’échantillon de sol non perturbante pour le paramètre considéré ;
  • conserver l’échantillon avant la détermination du paramètre ;
  • mesurer la valeur du paramètre au laboratoire ou in situ. Généralement, sont distinguées les méthodes d’analyse physiques, chimiques et biologiques des sols.

Pour l’ensemble de cette démarche, il est important que les procédures et les méthodes soient reconnues et acceptées par le plus grand nombre. Il convient donc qu’elles soient normalisées. Il est également indispensable de choisir un laboratoire reconnu (agréé et/ou accrédité) et un bon préleveur pour s’assurer de la qualité des mesures effectuées.
La valeur mesurée doit ensuite être comparée à un référentiel d’interprétation qui est spécifique de la fonction demandée au sol et donc de la qualité souhaitée.

Programme de surveillance

Les sols sont en perpétuelle évolution sous l'influence de processus naturels, tels que le climat, le relief, la végétation, mais également des pressions extérieures liées aux activités humaines (aménagement, pratiques culturales, apports diffus de contaminants). L’évolution des sols rend obligatoire la mise en place de programmes de surveillance qui ont notamment pour vocation de :

  • définir un état de référence de la qualité ;
  • suivre les évolutions de la qualité des sols (évolution des flux de contaminants, de la teneur et des stocks en matière organique, de la qualité biologique des sols) et donc de détecter de manière précoce des dégradations ;
  • évaluer le succès des politiques publiques mises en place pour protéger les sols.