Nos expertises
Produire des biocarburants de première génération

Sommaire du dossier :

Filières

Mis à jour le 13/01/2016

Des filières de biocarburants liquides existent pour produire de l’éthanol, pour les moteurs à essence, ou du biodiesel pour les moteurs Diesel. Leur production se fait en phase avec des objectifs d’incorporation et/ou de commercialisation.

La filière éthanol

L'éthanol est un alcool obtenu par fermentation des sucres. Celle-ci est en général assurée par des levures.
En Europe, la betterave à sucre et le blé sont utilisés majoritairement, car ce sont des matières premières faciles à faire fermenter. À l’échelle mondiale, la production était d'environ 90 millions de m3 en 2014. Les deux premiers producteurs sont les États-Unis et le Brésil, qui utilisent respectivement la canne à sucre et le maïs, devant l'Union Européenne.
L’éthanol peut être incorporé à l’essence soit directement, soit sous forme d’éther, actuellement l’ETBE ou éthyl tertio butyl éther. Les éthers sont issus d'une réaction entre le bioéthanol et l'isobutène, un intermédiaire chimique issu du pétrole.


L’éthanol et les éthers sont incorporés à l’essence en tant qu’additif oxygéné dans les carburants suivants :

  • carburants banalisés (sans obligation de marquage à la pompe) : SP 95, SP 98 et SP 95-E10 (au taux maximum de 10 % en volume pour ce dernier) ;
  • carburant pour véhicules dédiés à carburant modulable (flexfuel) : superéthanol (E85) à haute teneur (85 % maximum en volume).

La filière huiles végétales et esters

Les huiles végétales sont extraites de graines ou fruits oléagineux. Les biodiesels sont en général des esters méthyliques, obtenus à partir de ces huiles par un processus chimique consistant à débarrasser l'huile végétale de son glycérol. Les utilisations d’esters sont très largement majoritaires. Les principaux producteurs sont l'Union Européenne, devant les Etats-Unis et le Brésil.
En Europe, la fabrication des biodiesels est assurée majoritairement à partir d’huiles de colza et de soja, et en moindre proportion d’huiles de tournesol et de palme. Il peuvent également être produits à partir d’huiles alimentaires usagées ou de graisses animales.
Les biodiesels sont utilisés en incorporation au gazole de deux manières :

  • carburant banalisé (sans obligation de marquage à la pompe), avec un taux maximum de 8 % en volume ;
  • carburant dédié pour des flottes captives dépendant des collectivités territoriales ou d’entreprises privées, avec un taux maximum de 30 % en volume.
Ils sont également utilisés dans le gazole non routier.

 

Consommation de biocarburants

En Europe, la consommation globale de biocarburants était d'environ 14 Mtep en 2014. Le biodiesel prend la part majoritaire (environ 80 % en énergie) devant l'éthanol (19 %) et le biogaz (1 %). Source : EurObserv'ER.