Nos expertises

Le recyclage, un enjeu stratégique pour l’économie

Mis à jour le 23/04/2019

Au coeur de l'économie circulaire, le recyclage est le principal contributeur à l'économie de matière et à la diminution de la pression sur les matières non renouvelables.

Les principes du recyclage

Le recyclage permet d’éviter le gaspillage de ressources naturelles et d’énergie, de sécuriser l’approvisionnement de l’industrie en matières premières, de diminuer ses impacts environnementaux.

L'incorporation d'une Matière première de recyclage (MPR) vierge permet :

  • une moindre consommation d'énergie, d'eau ;
  • une moindre émission de CO2.

Le recyclage permet d'éviter chaque année en France l'équivalent de 20 millions de tonnes d'éq C02.
Il  constitue une vraie réponse face à :

  • la production industrielle du fait des politiques de gestion des déchets : objectifs de recyclage, développement des filières à Responsabilité élargie du producteur (REP) ;
  • la demande croissante de matière ;
  • les contraintes environnementales et économiques.

Cette évolution a conduit à l’industrialisation du recyclage telle que nous la connaissons aujourd’hui dans une dynamique poussée par l’économie circulaire.

Les acteurs du recyclage des déchets

Les acteurs du recyclage des déchets sont confrontés à de multiples défis, les produits sont constitués de différentes matières souvent présentes en très faible quantités.
D’autre part, les acheteurs industriels sont de plus en plus exigeants sur la qualité des matières premières de recyclage (MPR).

Face à cette dispersion des matières et aux exigences des utilisateurs des MPR, d’importants progrès ont été réalisés, en particulier dans le domaine de la préparation et du tri des déchets avec l’introduction de plus en plus importante des technologies de tri optique automatisé.

Quelles perspectives pour le recyclage ?

Dans un contexte de renchérissement et de raréfaction des matières premières et de volatilité des cours, le recyclage contribue à renforcer l’indépendance nationale en ce qui concerne l’approvisionnement en matières premières. Mais les efforts doivent être poursuivis.

Dans ce sens, des chercheurs envisagent de nouvelles techniques de séparation et de tri des matières permettant de conserver l’intégralité de leur pureté et leurs caractéristiques initiales. Ils proposent d’investiguer des nouveaux processus de séparation à l’échelle moléculaire, voire atomique. Ces perspectives constituent un espace d’innovation prometteur.

Le recyclage se confronte cependant à deux écueils majeurs. Le 1er est d'être dépendant de l'offre amont et le second est d'être en compétition, en ava,l avec les matières vierges, dépendantes du cours des matières premières et du pétrole.
 

Focus sur le recyclage des plastiques

Le programme du gouvernement porte l’ambition de viser 100% de plastique recyclé d’ici 2025. Les marges de progrès restent significatives, le taux de recyclage en France étant actuellement seulement de 21,3% (30% en europe).
Ce taux, faible comparé à ceux du verre, des ferrailles ou des papiers-cartons s’explique notamment par le fait que :
  • le gisement de déchets plastiques est extrêmement diffus, difficilement captable. De plus, les articles contenants des plastiques sont très variés et au sein d’un même produit, plusieurs résines et matériaux étant généralement associés,
  • le gisement présente une pluralité de polymères qui complexifie les activités de recyclage, notamment le tri,
  • le négoce en vue du recyclage à l’étranger et l’enfouissement concurrencent le recyclage sur le territoire car ces deux alternatives peuvent être plus compétitives en termes de coût à la tonne, transport inclus
Pour relever le défi et augmenter leur recyclage, les acteurs se sont accordés sur la nécessité de mettre en place un réseau d’échanges, permettant de développer les contacts entre les différents acteurs de la filière du recyclage des plastiques dans le but de développer l’innovation et la mise en place de filières, par des projets collaboratifs mobilisant l’ensemble des compétences disponibles.

C’est dans ce cadre, et suite aux travaux réalisés par 2ACR et ses partenaires, que l'ADEME a demandé à 2ACR de prendre en charge l’animation de la filière de recyclage des plastiques. Cette animation a pour objectif de faire vivre l'éco-système "industriel" nécessaire au développement de la chaine de valeur en particulier l’intégration de plastiques recyclés dans de nouveaux produits.
2ACR a ainsi créer le site Internet FRPlast destiné à faciliter la diffusion des informations et à favoriser les contacts et les collaboration.
Site web sur le recyclage des plastiques

Très simple d’utilisation, le site www.frplast.org offre aux acteurs de la chaîne de valeur du recyclage des plastiques :
- Un accès simplifié aux annuaires professionnels des différents maillons de la chaîne : Acteurs du traitement, de la préparation, régénérateurs, transformateurs, plasturgistes, pôles de compétitivité, bureaux d’études et centres de recherche ;
- Des fichiers recensant l’ensemble des projets R&D et des études sur le domaine « étendu » du recyclage des plastiques ;
- Un recensement des actualités et évènements pertinents…
 
Enfin, le site est aussi la porte d’entrée vers le réseau collaboratif du recyclage des plastiques qui suit au jour le jour les actualités et les informations sur le recyclage des plastiques, des composites et des élastomères ainsi que des CSR.
Ce réseau social réunit déjà à ce jour plus de 350 membres qualifiés (industriels, chercheurs, institutionnels…) principalement français mais de plus en plus européens et recense plus de 1000 informations.