Nos expertises

Utilisation des substances générées

Mis à jour le 14/11/2018

La  pyrolyse et la gazéification sont des procédés endothermiques qui transforment le déchet principalement en un liquide et un gaz qui pourront être valorisés ultérieurement.

Pyrolyse

La pyrolyse transforme les déchets en un gaz incondensable, des huiles et des résidus solides carbonés.

Le gaz incondensable produit par les procédés de pyrolyse est généralement brûlé in situ pour fournir l’énergie nécessaire aux réactions de pyrolyse, qui sont endothermiques. Il est ainsi la plupart du temps entièrement autoconsommé par le procédé lui-même.
L’huile de pyrolyse peut potentiellement être utilisée, en tant que combustible dans des chaudières industrielles ou de chauffage urbain.
Les produits issus de la pyrolyse restent des déchets.

Le résidu solide est souvent une préoccupation. Les voies de valorisation actuellement explorées pour le résidu solide ou coke portent sur son utilisation en tant qu'agent réducteur dans certains procédés industriels, charbon actif, combustible...

Gazéification

Le gaz de synthèse peut être utilisé en remplacement de gaz naturel dans de multiples applications. Son pouvoir calorifique est similaire à celui d’un biogaz (généré par méthanisation), mais sa composition est différente : il est en effet, principalement constitué de CO et H2, et ne contient que très peu de méthane, contrairement au biogaz.

Gazéification de biomasse
Dès lors que les intrants sont d’origine biologique, la gazéification peut également s’avérer être une technique intéressante pour produire de l’électricité renouvelable. Après craquage des goudrons et autres étapes d’épuration éventuelles, le gaz de synthèse pourrait être utilisé dans des moteurs à gaz pour produire de l’électricité.

Unité de production d'énergie de Bonnefoy


Le gaz peut être utilisé après épuration éventuelle, mais sans craquage des goudrons, en substitution d'énergie fossile dans des industries.