Nos expertises

Position de l’ADEME

Mis à jour le 14/11/2018

Tour d'horizon des avantages et des perspectives de développement des procédés de pyrolyse et de gazéification.

Les procédés de pyrolyse et de gazéification sont susceptibles d’être une réponse parmi d’autres, aux enjeux de préservation des ressources fossiles, et dès lors que les intrants sont des biomasses (propres ou déchets), de contribuer à l’atteinte des objectifs en matière d’énergies renouvelables (chaleur, électricité, gaz dans les réseaux).

Procédé continu de pyrolyse à vis chauffante électrique


Par ailleurs, quand la filière utilise des déchets (d’origine renouvelable ou non), elle peut constituer un part de la réponse :

  • aux objectifs actuels de réduction de la mise en décharge des déchets ;
  • aux besoins de développer de nouvelles voies de valorisation énergétique ;

Pour que ces technologies se développent en France, il faut au préalable que :
les procédés pilotes fassent leur preuve, et que la France dispose d’un retour d’expérience sur le fonctionnement d’unités industrielles.

A noter que l’Allemagne qui a beaucoup promu cette technologie dans les années 1980, n’a à ce jour plus d’unités fonctionnant avec des déchets ménagers ou CSR suite à des difficultés techniques et économiques.

L’ADEME soutient les unités de démonstration les plus pertinentes grâce à divers appels à projets dans le cadre de ses programmes d’Investissements d’Avenir. L'ADEME lance régulièrement des appels à projet Recherche pour soutenir les travaux de R&D dans ce domaine.