Nos expertises

Quels sont les impacts ?

Mis à jour le 18/07/2018

Les impacts liés à la mise en décharge découlent essentiellement des fuites de lixiviats et des émissions de biogaz.

Fuites de lixiviats et émissions de biogaz : les effets

Les lixiviats et le biogaz contribuent :

  • à l’effet de serre, car le méthane est un puissant gaz à effet de serre et, malgré de très nettes améliorations ces dernières années dans les performances de captage, des fuites persistent. Les flux émissifs les plus importants sont issus de la phase d’exploitation (avant couverture finale d’une alvéole), des contours des casiers et des puits de captage, là où l’étanchéité est difficile à obtenir ;
  • à la pollution des eaux, mais ces impacts sont désormais faibles compte tenu de la limitation des fuites grâce à l’étanchéité mise en place et des règles strictes de rejets dans le milieu naturel.

D’autres enjeux sont à prendre en compte et notamment :

  • les incertitudes liées aux émissions diffuses et différées ;
  • les phénomènes à long terme mal connus ;
  • l’utilisation d’un espace important qui reste un impact non négligeable ;
  • les nuisances telles qu’odeurs, trafic, envols et animaux.

Des améliorations d’exploitation ont été opérées ces dernières années afin de limiter les nuisances et impacts liés aux installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND). Par exemple, le captage de biogaz à l’avancement et la mise en œuvre d’un captage performant de ce biogaz après fermeture de l’alvéole et d’une valorisation contribuent fortement à diminuer les impacts sur l’effet de serre.