Nos expertises

Affichage environnemental : historique des travaux et retours d'expérience

Mis à jour le 25/08/2021

L’ADEME travaille depuis 2008 sur l’affichage environnemental avec notamment la mise en place de la plateforme de développement des référentiels par catégorie de produits et le développement de la Base Impacts®.

 

Une première expérimentation réalisée au niveau national

En 2011-2012, conformément aux dispositions législatives, et pour faire suite à l’appel à candidatures du ministère du Développement durable, 168 entreprises, distributeurs et fédérations professionnelles ont expérimenté un affichage sur les produits de consommation courante. À cette occasion, des indicateurs des impacts environnementaux les plus significatifs ont été apposés sur certains produits.

Cette expérimentation à l’échelle nationale a donné lieu à un rapport, transmis au Parlement en 2013, et qui a mis en avant :

  • une expérience pionnière qui donne à la France une position de leader ;
  • l’intérêt et la pertinence d’une démarche multicritère portant sur l’ensemble du cycle de vie (approche ACV) ;
  • la source potentielle de compétitivité économique et de performance environnementale ;
  • une véritable attente des consommateurs.
  • une nécessité de développer des méthodologies communes.
     
Suite à cette expérimentation, le cadre technique de l’affichage environnemental a été développé (période 2012-2017) et des secteurs pilotes se sont portés volontaire pour tester sa mise en œuvre (projets de pré-déploiement de l’affichage environnement sur la période 2017-2020).

 

Le pré-déploiement de l’affichage environnemental

Sur la période 2017-2020, cinq secteurs pilotes sont engagés pour mettre en oeuvre et tester l’affichage environnemental sur leurs produits ou services : les produits électroniques, les produits alimentaires, l’habillement, l’ameublement et l’hôtellerie.

Ces projets avaient pour objectifs :
- De réaliser le calcul de l’affichage environnemental en utilisant les référentiels, la Base de données IMPACTS ® (base de données multicritères fournissant les impacts des procédés nécessaires à la modélisation des produits/services) et les outils disponibles puis partager le retour d’expérience,
- D’utiliser l’affichage environnemental comme un levier pour initier des démarches d’éco-conception,
- De communiquer les résultats de l’affichage environnemental auprès des consommateurs et inciter les entreprises de ces secteurs à se lancer.

Pour les entreprises, l’affichage environnemental permet de :
  • Se différencier des concurrents en apportant une information sérieuse et validée sur les impacts environnementaux de ses produits,
  • Initier des démarches d’éco-conception,
  • Créer du lien avec les consommateurs et encourager une consommation durable.
     

Et au niveau européen ?
En 2013, la Commission européenne a adopté une recommandation aux États membres et aux acteurs économiques d’utiliser les méthodes communes européennes, dites PEF (empreinte environnementale des produits) et OEF (empreinte environnementale des organisations), publiées en annexe de cette recommandation. Ces méthodes, qui reposent sur une approche multicritère et sur l’ensemble du cycle de vie, permettent d’harmoniser le calcul de l’empreinte environnementale des produits et des organisations.  

 La Commission européenne a également lancé en 2014 une expérimentation dont les objectifs étaient : 

  • de développer des référentiels sectoriels européens en application des méthodes générales mentionnées plus haut ;
  • de tester des modalités de vérification de l’information environnementale ;
  • de tester les supports de communication de l’information environnementale des produits et des organisations qui découleraient de leur mise en œuvre.

La phase pilote du programme « Environmental Footprint » s’est achevé en 2018 et a permis la construction et la validation de règles transversales et sectorielles de modélisation des systèmes. Les livrables sont disponibles sur le site de la Commission européenne.