Nos expertises

Changer nos comportements

Mis à jour le 23/10/2018

Selon une enquête ADEME, les Français sont sensibilisés et inquiets face à l'augmentation de l'effet de serre et à ses conséquences, ils sont prêts à passer à l'action individuelle et collective.

Si les Français sont prêts à agir, il va falloir qu’ils changent leurs comportements, c’est une certitude, et ce n’est peut-être pas si compliqué. Des simples écogestes au quotidien à l’utilisation des outils numériques pour faciliter le passage à l’acte, la palette est large pour devenir moteur du changement. Les start up, les citoyens, mais aussi les médias, les professeurs… tout le monde peut y contribuer.

Télécharger notre enquête « Les représentations sociales de l’effet de serre et du changement climatique »
 

Campagne My Positive Impact

La Fondation Nicolas Hulot a ainsi souhaité mettre en lumière ces nombreux entrepreneurs et associations qui proposent déjà des services et des équipements qui constituent des solutions. Installer des petites fermes sans pesticides ni utilisation de carburants dans les villes, construire des maisons bioclimatiques à prix accessible… plus de 100 exemples ont été soumis au vote.

Consulter la liste des solutions sur le site de My Positive Impact


 

Modes de vie durables avec IKEA et la Fondation Nicolas Hulot

Les grandes entreprises se mobilisent également sur les questions de changement climatique comme Ikea qui, avec l’aide de la Fondation Nicolas Hulot et de l’ADEME, propose de visiter les différentes pièces d’un appartement virtuel afin de découvrir des éco gestes que vous pouvez réaliser simplement.
Vous pouvez également visionner les vidéos présentant des idées pratiques et des témoignages.



 

Application Yes we Green

Télécharger l’application Yes We Green pour localiser les commerces durables, les lieux remarquables et les rendez-vous à proximité si vous habitez à Nantes ou à Paris.

Visiter le site de l'application YesWeGreen
 

Place to B

Changer nos comportements c’est aussi réfléchir à la manière dont on s’informe et dont on parle du climat. C’est ce qu’ont souhaité faire des journalistes, bloggeurs, développeurs, graphistes du monde entier qui se sont rassemblés à Paris pendant la COP au sein de la communauté Place to B. Leur objectif est de raconter autrement, pour donner envie de faire autrement, et de nombreux thèmes ont été abordés lors de rencontres et ateliers. Sur le blog Place to B, vous pouvez retrouver des décryptages ou des sujets sur des thématiques comme l’utilisation des data par exemple.

Dans le cadre de la Creative Factory, journalistes et experts ont expérimenté et réfléchi à de nouvelles formes de narration. Et, pour sourire un peu, Place to B c’était aussi la COP21 en mode décalé et des dessins sur le réchauffement climatique.

Enfin, le journaliste Stéphane Paoli y a tenu une émission de radio journalière, avec des invités du monde entier.

Visiter le site de Place To B