Nos expertises

Polluants à l'intérieur

Mis à jour le 20/03/2015

Tout le monde est exposé aux polluants présents dans l’atmosphère des environnements clos. Les problèmes de santé dus à cette pollution sont multiples et recouvrent des manifestations cliniques très diverses.

Les connaissances concernant la qualité de l’air intérieur sont moins établies que pour l’air extérieur, l’intérêt porté à ce sujet étant plus récent et les études épidémiologiques complexes à réaliser.

Toutefois, la toxicité de certains polluants est bien documentée.
Des polluants de l’air intérieur constituent un danger mortel immédiat, comme le monoxyde de carbone, qui est notamment issu d’une combustion incomplète (chaudière, gazinière…).
D’autres polluants, comme les composés organiques volatils, présents dans de nombreux matériaux, objets, ainsi que dans des produits de décoration et d’entretien, présentent des risques cancérigènes (comme le formaldéhyde) et allergènes. Ils sont aussi à l’origine de pathologies du système respiratoire (rhinites, bronchites) et de symptômes tels que maux de tête, états de fatigue chronique, irritation des yeux, nausées…
À contrario, la bonne qualité de l’air à l’intérieur d’un bâtiment a un effet positif démontré sur la diminution du taux d’absentéisme, le bien-être des occupants ou encore l’apprentissage des enfants.