Entreprises et monde agricole

Préparer la démarche d'amélioration continue

Mis à jour le 20/09/2019

Afin de rentrer dans une démarche d'amélioration continue du projet déchets, il est nécessaire, en amont de la préparer. 

Qu'y a-t-il dans ces pages ?

Des contenus et des ressources pertinents pour aider les entreprises à diminuer ses coûts en réduisant et gérant mieux ses déchets.
  • des exemples concrets de bonnes pratiques en entreprise ;
  • des ressources techniques (informations sur les filières, par exemple) ;
  • des outils pratiques.

La démarche proposée est structurée, progressive et s’inscrit dans une logique d'amélioration continue en trois étapes :

  • une phase préparatoire et de diagnostic : je démarre ;
  • une phase de définition du plan d'actions et de mise en œuvre : j'agis ;
  • une phase de bilan, suivi, communication et changement / correction : je contrôle et j'améliore.

Pour mener la démarche

Quelques éléments importants pour aider à préparer la démarche.

Connaissances requises

Il n'est pas nécessaire d’avoir de connaissances particulières concernant la gestion des déchets ou la réglementation. Ces pages contiennent les principales informations pour aider à mener à bien la démarche dans son intégralité.
 

Délai de réalisation et temps nécessaire

Plusieurs semaines seront nécessaires pour mettre en œuvre la totalité de la démarche proposée.
Afin de ne pas perdre de temps, il est préférable de réaliser l’ensemble de la partie « Je démarre » sans longues interruptions.
Concernant la mise en place des actions, le délai de réalisation dépendra de la nature de l’action à engager, du contexte de l'entreprise et du planning prévisionnel fixé avec la direction. On peut, par exemple, trouver très rapidement un prestataire. Par contre, installer de nouveaux équipements de stockage interne peut prendre plus de temps.
 

Liste d'éléments à rassembler

Rassembler les documents suivants avant de commencer : Si l’installation est classée pour la protection de l’environnement, consulter l’arrêté préfectoral ou les textes réglementaires mentionnés sur les récépissés de déclaration.
 

Définition du projet

Mener une multitude d’actions ne suffit pas. Il faut les prioriser et les mettre en œuvre de manière coordonnée afin d'agir de façon efficace et supprimer les dysfonctionnements de manière pérenne.
Identifier toutes les actions possibles à mener dans le cadre d'un projet ne suffit pas à s'assurer de son résultat. Pour mettre en œuvre cette solution, il importe d'envisager de multiples actions simples, mais aussi de déterminer une priorité dans leur déploiement afin de coordonner les efforts vers un but unique. Il convient également d'impliquer la direction en ayant au préalable défini les moyens, les ressources, les délais et les objectifs de la démarche.
Dans cette optique, il est possible de s’appuyer sur l'outil Lean (le Lean est une démarche d'amélioration destinée à éliminer les gaspillages et fluidifier les activités dans l'entreprise) ainsi que sur le « Plan d'actions d'amélioration ».
 

Communication du projet en interne

L’information, la sensibilisation, la mobilisation et l’adhésion des différentes équipes concernées sont indispensables au succès d’un projet d’entreprise portant sur la réduction des déchets.
Fédérer les métiers impliqués comme les achats, la vente, la production, la direction générale, mobiliser l'ensemble du personnel de l’ entreprise... : une action globale et pluridisciplinaire favorise la réussite du projet dans la mesure où ce n'est plus seulement une personne, ou une unité, qui porte la réussite de la démarche, mais l'ensemble de l'entreprise.
En matière d'implication du personnel dans une optique déchets, la fiche « Comment impliquer mes salariés ? » permet de découvrir les principales étapes pour réaliser une telle démarche.
Pour garantir l'implication des salariés, il est important de communiquer. Cela peut se faire par e-mail, lors de réunions, dans le cadre de formations, mais aussi grâce à des affiches sur le lieu de travail. Exemple : les affiches de sensibilisation au tri.
Le Lean propose un outil de prise de décision par consensus.
Enfin, cette synthèse en faveur de la réduction des déchets décrit les bonnes pratiques permettant de porter le projet en interne. 
L'argumentation peut se baser sur les points suivants :
  • les coûts de gestion des déchets est élevé ;
  • le coût véritable est souvent caché ;
  • la minimisation des déchets peut être un investissement rentable ;
  • les clients, les institutions financières, les employés et les fournisseurs ont un intérêt croissant pour la performance environnementale des entreprises ;
  • le non-respect des règles de gestion peut entraîner des sanctions sévères.