Entreprises et monde agricole

Nature et type de déchets des activités économiques

Mis à jour le 05/10/2015

Ce chapitre décrit les différents types de déchets et leur nature. Sont traités dans cette section : les déchets dangereux et non dangereux, ainsi que les déchets inertes issus d'activités économiques.

Si vous souhaitez connaître le code de votre déchet, consultez le chapitre concernant la nomenclature des déchets.

Les déchets non dangereux d'activités économiques (ex. DIB et DIND)

Les déchets non dangereux d'activités économiques (DNDAE) ne sont pas générés par des ménages, et ne sont ni dangereux ni inertes. S’ils ne sont pas dangereux, ces déchets peuvent se décomposer, brûler, fermenter ou encore rouiller. Les DNDAE regroupent des déchets de natures différentes. La liste ci-dessous est non exhaustive.

Exemples de DNDAE
Nature des déchets Illustrations
Des emballages usagés non souillés Palette, caisse, housse, bidon …
Des déchets de production et de matériaux non souillés (chutes, rebuts, purges, découpes, résidus, sciures, vidange, péremption…) Verre, métaux, plastique, textile, cuir, papier, carton, bois, matière organique d’origine végétale ou animale…
Des produits usagés Papier, invendus, consommables usagés, équipements hors service, déchets de mobilier professionnel…

 

En fonction des volumes produits par l'entreprise, du prestataire, de spécificités locales, les modes de traitements de ces DNDAE peuvent varier :

  • réutilisation/réemploi ;
  • valorisation matière et recyclage ;
  • valorisation énergétique et incinération ;
  • stockage ultime.

Pour plus d'informations concernant les différents types de déchets non dangereux, rendez-vous dans l'encart expertise déchets non dangereux. De plus, certains de ces déchets sont régis par une filière à responsabilité élargie du producteur (REP).

Consultez également les fiches pratiques de la Chambre de commerce et d'industrie de la région Paris Île-de-France (CCIP) sur les déchets non dangereux.

Les déchets dangereux

Les déchets dangereux contiennent des éléments toxiques ou dangereux présentant des risques pour la santé humaines et/ou pour l'environnement.

Exemples de déchets dangereux (à l'exception des DASRI - voir ci-dessous) :

  • déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) ;
  • emballages vides souillés ;
  • solvants souillés, recyclables ou à incinérer ;
  • fluides d'usage ;
  • huiles usagées ;
  • bains et boues de traitement de surface ;
  • piles et batteries ;
  • déchets de production ;
  • déchets radioactifs ;
  • aérosols ;
  • équipements de protection individuelle (EPI), chiffons souillés, bois traités.

Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) et les déchets de laboratoire

Les DASRI sont des déchets produits par une activité de soins individuelle (patients) ou collective (professionnels et établissements de santé) qui présentent un risque infectieux et de contamination pour l’homme et l’environnement. Ils nécessitent de ce fait un traitement particulier.

Il existe également les déchets de laboratoire : petites quantités de déchets dangereux provenant des entreprises, des artisans et des laboratoires de recherche.

Pour plus d'informations concernant les différents types de déchets dangereux, rendez-vous dans l'encart expertise déchets dangereux.

Consultez également les fiches pratiques de la CCIP sur les déchets industriels dangereux.

Les déchets inertes (DI)

Les DI sont des déchets qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune autre réaction physique ou chimique avec l'environnement. Ils ne sont pas biodégradables et ne se décomposent pas au contact d'autres matières.

Les DI sont principalement issus du secteur de la construction et des travaux publics. Ils sont généralement réutilisés en tant que remblais ou enfouis dans un centre de stockage dédié.

Pour plus d'informations concernant les DI, rendez-vous dans l'encart expertise déchets inertes.