Entreprises et monde agricole

Cogénération biogaz

Mis à jour le 18/09/2018

Le biogaz, issu de la méthanisation ou de la fermentation des déchets organiques, peut être utilisé pour produire de la chaleur et/ou de l’électricité.

Qu'est ce que le biogaz ?

Le biogaz est issu de différentes sources de production : les installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) ou les unités de traitement par méthanisation des déchets ménagers, des boues d’épuration, des effluents et déchets agricoles ou industriels.
Le biogaz produit par méthanisation ou par les ISDND contient de 40 à 60 % de méthane, auquel s’ajoutent d’autres éléments tels que de l’eau et de l’hydrogène sulfuré. Ce dernier rend le biogaz corrosif et toxique en cas de fortes teneurs. Un processus d’épuration est donc nécessaire pour éliminer l’eau et l’hydrogène sulfuré du biogaz avant sa valorisation.
Le biogaz est généralement valorisé sur le site, soit par combustion directe (chaudière), soit par cogénération (production de chaleur et électricité). Le module de cogénération est constitué d’un moteur à gaz qui entraîne un alternateur pour produire de l’électricité, et d’un système de récupération de chaleur perdue par le bloc moteur et dans les fumées. La cogénération permet de valoriser 35 % de l’énergie primaire du biogaz sous forme d’électricité, et jusqu’à 85 % du total, en tenant compte de la récupération de la chaleur produite par le module de cogénération et des pertes du système.

Avantages Contraintes
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Valorisation d’un gaz d’origine renouvelable en électricité et chaleur
  • Tarifs d’achat incitatifs
  • Gestion de l’approvisionnement (intrants)
  • Quantité de biogaz minimum pour la valorisation énergétique
  • Épuration du biogaz

 

Recommandations

Pour faire de la méthanisation sur le site de l’entreprise, il faut veiller à une gestion spécifique des déchets, de façon à disposer de ressources constantes et durables pour produire du biogaz. La nature des déchets méthanisables est multiple et peut varier selon le secteur et l’activité de votre entreprise :

  • déchets et effluents d’industries agroalimentaires ;
  • biodéchets et déchets verts ;
  • boues de stations d’épuration ;
  • effluents d’élevage et déchets agricoles.

Quelques chiffres

Coût d’investissement

Comptez 8 600 euros/kWe pour une installation de 100 kWe ; 5 600 euros/kWe pour une installation de 500 kWe ; 5 200 euros/kWe pour une installation de 1 000 kWe (source : Expertise de la rentabilité des projets de méthanisation rurale - ADEME, 2010).

Tarifs d’achat de l’électricité produite

Pour du biogaz de décharge, comptez de 8,121 à 9,745 centimes d’euros/kWhe selon la puissance ; de 11,82 à 21,10 centimes d’euros/kWhe pour du biogaz de méthanisation (actualisation 2013) selon la puissance, le taux de valorisation de l’énergie et les déchets méthanisés (source : Légifrance, 2011).

Pour en savoir plus, consultez la Fiche technique Méthanisation (PDF - 858 Ko).