Entreprises et monde agricole

Le saviez-vous ?

Mis à jour le 10/09/2018

Le secteur des pâtes et papiers est un secteur majeur de l’industrie française en consommation énergétique. La facture énergétique y représente entre 10 et 30 % des coûts de production.

Quelques chiffres

La France comptait en 2013 91 sites papetiers de première transformation et 139 machines à papier en activité. Le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 5,6 milliards d’euros et employait environ 14 000 personnes.
 

Quelques chiffres sur les consommations énergétiques

Pour l’année 2011, la consommation énergétique du secteur (NAF 1711Z, 1712Z et 1722Z) en France représentait 33,9 TWh d’énergie finale, soit 8 % de la consommation de l’industrie, répartie entre :
 
  • 26,5 TWh de combustibles ;
  • 7,4 TWh d’électricité net (achat/vente).
Ce qui en fait un des principaux secteurs consommateurs d’énergie après la chimie, la sidérurgie et l’industrie agroalimentaire.
Les combustibles utilisés sont principalement la biomasse (liqueur noire, écorces et bois) à 51 %, et le gaz naturel (29 %).
 
Comme d’autres secteurs de production dits de biens intermédiaires (acier, ciment, chimie…), le coût énergétique constitue un élément de compétitivité. La facture énergétique représente ainsi entre 10 et 30 % des coûts de production, aussi le secteur œuvre depuis plusieurs années pour maîtriser ses consommations énergétiques.
Les combustibles sont principalement utilisés pour produire de la vapeur nécessaire aux procédés de production. L’électricité sert à plus de 90 % à alimenter les moteurs électriques (pour les pompes par exemple).