Entreprises et monde agricole

Le référent énergie en entreprise

Mis à jour le 16/04/2019

Le référent énergie est la personne dédiée dans l’entreprise à la gestion de l’énergie depuis l’achat jusqu’à son utilisation. Il est indispensable pour mener à bien une démarche globale de maîtrise de l’énergie.

Pourquoi avoir un référent énergie dans votre établissement ?

Le référent énergie est la clé de voûte de la mise en œuvre d’un système de gestion de l’énergie : il est en charge de son animation et de sa réussite. Ses actions consistent à éviter les gaspillages et les dérives, à identifier les gains énergétiques, à améliorer et maintenir la performance énergétique de l’entreprise. Ses actions sont directement visibles sur la facture énergétique de l’entreprise.

Le référent énergie est l’acteur incontournable pour la mise en œuvre d’une stratégie énergétique de son entreprise. Sa nomination est indispensable dans la mise en œuvre d’un Système de management de l’énergie (SMÉnergie) certifié ISO 50001 et sera tout aussi profitable à l’entreprise même en l’absence de cette certification.
 
Les gains potentiels réalisables par la mise en œuvre des actions identifiées au cours des audits représentent entre 10 % et 25 % de la facture énergétique annuelle de l’entreprise (d’après des audits énergétiques financés par l’ADEME sur des sites industriels variés). Ainsi, en moyenne, sur des sites ayant une facture énergétique comprise entre 150 k€ et 250 k€, la mise en œuvre de ces actions permettrait d’économiser près de 40 k€.

Ses missions et activités

Le référent énergie est chargé de concevoir, mettre en œuvre et coordonner les actions permettant d’améliorer la performance énergétique de l’entreprise. Composante transversale à l’entreprise, l’énergie et sa gestion nécessitent coordination et communication entre la direction, les différents services et les collaborateurs.
À ce titre, le référent énergie coopère avec les personnes en charge et/ou en responsabilité de la production, de la maintenance, des travaux neufs, de la qualité, de la sécurité, de l’hygiène, de l’environnement, des achats et de la communication.

Ses activités s’articulent autour de 4 grandes missions :

  • Impliquer et faire agir l’ensemble des acteurs de l’entreprise

    Le référent énergie doit engager sa direction sur la mise en place d’une politique énergétique. Les enjeux et les résultats de la stratégie doivent être communiqués à tous les collaborateurs et relayés auprès de toutes les équipes. Ainsi, grâce à une communication adaptée, il mobilise tous les services de l’entreprise et les amène vers une démarche d’utilisation rationnelle de l’énergie.
  • Concevoir, coordonner et mettre en place des actions de maîtrise de l’énergie

    Le référent énergie identifie les différents usages énergétiques de l’entreprise afin d’établir une photographie de la performance énergétique (dans le cadre de la réalisation d’audits énergétiques, par exemple). Il propose ensuite des actions d’amélioration adaptées au fonctionnement et à l’exploitation de l’entreprise. Une parfaite connaissance des besoins en énergie de l’entreprise et de son mode de fonctionnement lui permet d’identifier des solutions pertinentes et personnalisées. Il participe et coordonne la mise en œuvre de ces actions lors des investissements ou des achats comprenant une composante énergie, et joue un rôle consultatif et apporte son expertise à la direction et aux services concernés dans les choix à réaliser (par exemple, analyse du contrat de fourniture d’énergie).

  • Suivre et analyser les résultats obtenus

    Suite à la mise en œuvre des actions d’amélioration, le référent énergie met en place un système de suivi des consommations d’énergie de l’entreprise. Pour cela, il établit des indicateurs de performance cohérents avec l’activité du site. Il interprète les résultats obtenus et fait le reporting nécessaire auprès des services, des équipes et de la Direction. Le suivi et l’analyse permettent de vérifier l’atteinte des gains espérés et d’identifier non seulement de nouvelles améliorations, mais aussi d’éventuelles dérives nécessitant des actions.

  • Assurer une veille sur les évolutions dans le domaine de la maîtrise de l’énergie

    La mise en place d’une veille règlementaire et technique permet notamment au référent énergie d’identifier :
    • de nouvelles réglementations pouvant impacter l’entreprise dans sa gestion de l’énergie ;
    • des technologies existantes et à venir qui seraient utilisables ;
    • des aides financières accordées aux entreprises s’engageant dans l’amélioration de leur performance énergétique.
    ​Cette veille sera enrichie par des échanges de bonnes pratiques avec d’autres référents énergie.

Quelles conditions de réussite pour le référent énergie ?

Pour les entreprises faiblement consommatrices en énergie ou celles dont la facture énergétique est faible au regard de leur valeur ajoutée, la fonction du référent énergie pourra être associée à d’autres responsabilités telles que le QHSE, les travaux neufs ou la maintenance.
Au-delà d’un certain montant de facture énergétique, ou de poids non négligeable au regard de l’Excédent brut d’exploitation (EBE), ces missions pourront être avantageusement affectées sur un poste dédié.

Les 2 grandes conditions de réussite pour le référent énergie :

  • La polyvalence des compétences

    Le référent énergie doit être compétent dans le domaine de l’énergétique, mais pas seulement. En effet, il est à la fois :
    • technicien, avec des connaissances de l’énergie et de ses usages ;
    • chef de projet, coordinateur et animateur d’équipe ;
    • gestionnaire et négociateur de budget ;
    • communicant.
  • Les moyens d’agir

    Pour mener à bien ses actions de maîtrise de l’énergie, le référent énergie doit disposer de suffisamment de moyens (financiers, mais aussi humains). Son rôle doit également être clairement défini et porté à la connaissance de tous.

Recourir à la formation sans modération

En fonction des profils, devant la polyvalence de la fonction, il est recommandé de prévoir la montée en compétence du ou des référents énergie sur les compétences techniques et transversales.
L’ATEE porte le dispositif de formation multimodal « PROgramme REFérent Énergie en Industrie » (PROREFEI) avec la contribution de l'ADEME financé par les CEE : prise en charge des coûts pédagogiques de 50 à 100 % dans la limite de 3 statgiaires par entreprise SIREN (voir les conditions).

Ce dispositif vise à former les salariés en charge de la gestion de l'énergie dans l'industrie afin de concevoir, mettre en place et coordonner des actions permettant d'améliorer la performance énergétique répondant à l'ensemble des besoins théoriques et pratiques des entreprises et des Référents Énergie en matière d'efficacité d'énergie.

Inscrivez-vous dès maintenant, des sessions sont programmées dans toutes les régions.

 

 

A l’issue de la formation, le futur Référent Energie sera capable de :

  • Impliquer et faire agir l’ensemble des acteurs de l’établissement sur des actions de maîtrise de l’énergie
  • Concevoir, coordonner et mettre en place des actions de maîtrise de l’énergie
  • Suivre et analyser les résultats obtenus
  • Assurer une veille sur les évolutions dans le domaine de la maîtrise de l’énergie.

Cette formation pourra être complétée par d’autres formations pour le référent énergie ou toute autre personne impliquée dans le projet : des formations transversales comme la conduite du changement, la gestion de projet ou à la communication ; ou plus spécialisées sur un domaine technique précis.