Entreprises et monde agricole

Des conseils pour agir

Mis à jour le 18/09/2018

Sur le poste éclairage, certaines actions sont éligibles au mécanisme des Certificats d’économies d’énergie (CEE) permettant de financer une partie de l’investissement.

Télécharger le descriptif détaillé du visuel (RTF - 48,81 ko)

Télécharger le schéma « Éclairage : optimisez vos consommations d'énergie »


Vous trouverez ici des préconisations pour vous aider à passer à l'action.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Agir sur la performance des équipements

  Facilité TRI Coût

Remplacer les lampes à vapeur de mercure par des lampes sodium en extérieur ou des lampes à iodure métalliques à l’intérieur, plus économes en énergie et avec une durée de vie plus importante.

**

+

Remplacer les tubes fluorescents de technologie T8 par des tubes T5 ou des tubes LED de bonne qualité. Les durées de vie sont plus longues et les consommations diminuées.

*

+

Remplacer les ballasts existants par des ballasts à haute performance énergétique, de catégorie A2, ou de catégorie A1 si un système de gradation est mis en place. Le classement des indices d’efficacité énergétique des ballasts pour lampes fluorescentes comporte 7 classes : A1, A2, A3, B1, B2, C et D.

**

+/-

€€

Lors du changement de luminaire, utiliser des réflecteurs à haut rendement, capables de renvoyer vers l’atelier une plus grande partie de l’éclairement, limitant alors le nombre de luminaires allumés pour une consigne donnée.

***

+/-

€€

Choisir des blocs autonomes de sécurité à faible consommation utilisant par exemple des LED.

*

-

 

Agir sur le pilotage de l'installation

  Facilité TRI Coût

Éteindre les lumières non utilisées, de préférence par l’automatisation de l’arrêt de l’éclairage (minuteur, détecteur de présence, horloge, GTC…).

**

+/-

€€

Comparer les niveaux de luminosité avec les seuils légaux et normalisés (NF EN 12464-1) et vérifier si le niveau d’éclairement n’est pas largement surévalué. Si oui, supprimer des lampes ou baisser les niveaux par gradation.

**

+/-

€€

À l’extérieur, utiliser une horloge astronomique. Elle intègre le calcul de la position du soleil et permet l’utilisation programmée de l’éclairage lorsque la nuit tombe.

**

+/-

Considérer l’installation d’un interrupteur crépusculaire. Il contient un capteur de luminosité pour n’éclairer qu’en dessous d’un certain seuil de luminosité, permettant des économies d’environ 20 % sur les consommations électriques.

**

+/-

Installer des variateurs en fonction de la lumière du jour. L’action nécessite l’achat de ballasts électroniques gradables, de catégorie A1, et la mise en place de capteurs de luminosité. Des gains jusqu’à 40 % de la consommation des équipements peuvent être réalisés dans l’industrie.

**

+/-

€€€

Installer une GTC (gestion technique centralisée) permettant un pilotage automatisé par zones. L’automatisation des horaires de fonctionnement des équipements permet des économies.

**

+/-

€€€

Installer un système de mise au repos automatique des blocs autonomes d’éclairage de sécurité asservis à la coupure générale de l’éclairage normal.

**

+/-

€€

 

Agir sur la maintenance

  Facilité TRI Coût

Nettoyer périodiquement les luminaires. Sans entretien, une chute de 40 à 50 % peut être notée à la fin de leur durée de vie. Ces nettoyages doivent être renforcés dans les zones où il y a de la graisse, de la poussière, de la fumée…

**

+

€€

Nettoyer et dégager les fenêtres et puits de lumières.

**

+

€€

 

Agir sur l'implantation des équipements

  Facilité TRI Coût

Favoriser l’éclairage naturel en créant des puits de lumière, par exemple grâce à des lanterneaux. Outre le fait de permettre des économies d’énergie en limitant le complément de lumière à apporter de manière électrique, l’éclairage naturel est un facteur positif en termes de confort et de santé sur les lieux de travail. Par exemple, les lanterneaux utilisés uniquement pour le désenfumage peuvent être remplacés par des lanterneaux laissant passer la lumière naturelle.

***

+/-

Créer des puits de lumière indirects composés d’un capteur avec dispositif optique, d’un tube réfléchissant et d’un diffuseur qui transporte la lumière du jour dans les pièces peu ou pas éclairées naturellement.

***

-

€€€

Adapter les niveaux d’éclairement en fonction des différentes zones de travail. Toutes les activités ne nécessitent pas le même éclairement.

**

+

Équiper si besoin les postes de travail d’un éclairage local. Une bonne luminosité localisée est préférable à un haut niveau d’éclairement sur l’ensemble de la pièce.

**

+/-

€€

Répartir uniformément les points lumineux. Éviter les surdimensionnements ponctuels de l’éclairage général.

***

+

€€

 

Agir auprès du personnel

  Facilité TRI Coût

Promouvoir les bonnes pratiques auprès du personnel (éteindre les lumières du poste de travail, par exemple). Le bon comportement du personnel peut conduire à des économies de plus de 15 %.

*

+