Entreprises et monde agricole
La ventilation et l’extraction

Sommaire du dossier :

Des conseils pour agir

Mis à jour le 18/09/2018

Le système de ventilation est constitué de ventilateurs couplés à leur système de contrôle, de systèmes de traitement de l’air avec réseau associé. L’extraction d’air peut être globale, locale ou directement intégrée au procédé.

Télécharger le descriptif détaillé du visuel (RTF - 74,52 ko)

Télécharger le schéma « Ventilation : optimisez vos consommations d'énergie »

Le système de ventilation est constitué :

  • de ventilateurs couplés à leur système de contrôle ;
  • de systèmes de traitement de l’air et du réseau associé.

Retrouvez ici des conseils pour agir sur la ventilation de votre atelier, ainsi que des exemples de bonnes pratiques.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Agir sur la performance des équipements

  Facilité TRI Coût

Installer des ventilateurs de meilleur rendement. De manière générale, le règlement européen 327/2011 impose des rendements minimaux pour les ventilateurs de moins de 500 kW mis sur le marché depuis le 1er janvier 2013.

**

-

€€

Privilégier les systèmes de ventilation avec un échangeur de récupération d’énergie.

**

+/-

€€

Étudier la possibilité de recycler une partie de l'air extrait en s'assurant de respecter la réglementation.

**

+/-

€€

Préférer les réseaux d’air à basse vitesse (< 3 m/s).

***

+/-

€€

Évaluer la mise en place d’un système de ventilation par déplacement en remplacement d’un système de ventilation par mélange. Des gains jusqu’à 70 % sur la consommation des ventilateurs sont réalisables.

***

+/-

€€€

Considérer la perte de charge interne à l’épurateur ainsi que sa résistance à l’encrassement, lors de l’achat.

**

+/-

€€

Choisir des moteurs à haute efficacité pour les ventilateurs. Par exemple, des moteurs de classe IE3. Cette opération est éligible aux Certificats d'économies d'énergie avec la fiche IND-UT-123.

*

-

€€€

Quand cela est possible, remplacer les transmissions indirectes (courroies plates, courroies trapézoïdales, engrenages hélicoïdaux…) par un accouplement direct diminuant ainsi les pertes liées aux transmissions.

**

+/-

€€

Remplacer les ventilateurs surdimensionnés. Une mesure à régime nominal à comparer avec la plaque signalétique permet d’identifier un surdimensionnement.

*

+/-

€€

 

Agir sur le pilotage de l'installation

  Facilité TRI Coût

Identifier les besoins réels de ventilation et les comparer avec l’installation existante. Diminuer les débits lorsqu’il y a surcapacité.

**

+

Utiliser des variateurs électroniques de vitesse pour réguler le débit d’air plutôt qu’une régulation par vannes ou volets. Les économies moyennes sont de l’ordre de 30 %. Cette opération est éligible aux CEE avec la fiche IND-UT-102.

**

+/-

€€

Vérifier l’arrêt des équipements en période d’inoccupation.

*

+

Mesurer régulièrement les valeurs clés de l’installation afin de repérer rapidement toute anomalie.

**

+/-

Limiter les débits de ventilation et d’extraction aux besoins minimaux. Une diminution des débits de 20 % entraîne une réduction de consommation de 50 % sur le ventilateur.

**

+/-

€€

Asservir l’extraction spécifique des polluants au fonctionnement des unités qui les produisent.

**

+

Moduler le débit d’air extrait par le captage spécifique en fonction de la quantité de polluants présent dans l’air extrait.

**

+/-

Moduler le débit d’air neuf introduit grâce à une sonde CO2.

**

+

€€

 

Agir sur la maintenance

  Facilité TRI Coût

Diminuer les pertes de charge sur le réseau. Pour cela, éviter les coudes, les changements de sections et effectuer une maintenance régulière sur les filtres à air.

***

-

€€

Identifier et colmater les fuites du réseau. Une fuite de 15 % du débit entraîne, à soufflage égal, une surconsommation électrique de 20 % sur le ventilateur.

**

+

€€

Étudier la possibilité d’augmenter la section des tuyaux car une augmentation de 10 % du diamètre peut amener une réduction de 70 % de la puissance moteur.

***

-

€€€

Si le ventilateur est surdimensionné, usiner les pales du ventilateur permet de diminuer son débit nominal et la puissance consommée.

***

-

€€€

Équilibrer le réseau aéraulique afin d’éviter une mauvaise répartition des débits d’air, source de surconsommation.

**

+/-

€€

Ajuster la tension des courroies encore existantes.

*

+

 

Agir sur le réseau de distribution

  Facilité TRI Coût

Mettre en place un captage spécifique des polluants à la place d’un système de ventilation général.

***

+/-

€€€

Optimiser la forme du captage spécifique afin de diminuer les extractions d’air surdimensionnées.

***

-

€€

Éloigner les buses de soufflage des buses d’extraction.

**

+

€€