Entreprises et monde agricole
Le chauffage

Sommaire du dossier :

Des conseils pour agir

Mis à jour le 18/09/2018

Pour vous permettre d’optimiser énergétiquement le système de chauffage de votre atelier, nous vous présentons ici de nombreux conseils.

Télécharger le descriptif détiallé du visuel (RTF - 47,86 ko)

Télécharger le schéma « Chauffage : optimisez vos consommations d'énergie »

 

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Agir sur la performance des équipements

  Facilité TRI Coût

Évaluer la possibilité de récupérer l’énergie perdue par d’autres équipements pour le chauffage.
Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à la récupération de chaleur.

**

+/-

€€

Intégrer une clause de performance énergétique dans le contrat d’exploitation d’équipements de chauffage.

**

+

€€

Changer les appareils de chauffage défectueux ou peu performants.

**

+/-

€€

Utiliser des équipements de chauffage à haute performance énergétique. (chaudières à condensation, pompes à chaleur, panneaux radiants, géothermie…).

*

-

€€€

Choisir la technologie de chauffage adéquate en fonction de la hauteur, de l’isolation, de l’occupation prévue, des besoins de température et des mouvements d’air. Par exemple, considérer l’utilisation de radiants si la taille est importante ou si l’isolation du bâtiment n’est pas bonne.

*

+

Installer des déstratificateurs d’air en complément des aérothermes et générateurs d’air chaud lorsque la hauteur est importante.

**

+/-

€€€

 

Agir sur le pilotage de l'installation

  Facilité TRI Coût

Installer une Gestion technique centralisée (GTC) afin d’optimiser le pilotage du chauffage.

**

+/-

€€

Définir ou optimiser la température de consigne en fonction des différentes zones. Les besoins en température sont en effet différents selon les zones (atelier à 16 ℃, magasin à 12 ℃). Chaque degré supplémentaire augmente la consommation d'environ 8 % en moyenne.

*

+

Abaisser les températures de consigne la nuit et le week-end.

*

+

Équiper les systèmes d’horloges de programmation hebdomadaire pour couper/réduire l’utilisation des équipements hors occupation.

**

+

Contrôler le fonctionnement des équipements en cascade.

**

+/-

€€€

Dans le cas d’une chaudière à eau chaude :

 

 

 

  •  Mettre en place une régulation de la température de départ en fonction de la température extérieure.

**

+/-

€€

  • Arrêter les chaudières inutiles en intersaison, conserver la plus petite. Les températures de consigne peuvent être diminuées.

*

 +

  • Automatiser l’arrêt de la pompe de recyclage de la chaudière à l’arrêt du brûleur.

**

 +/-

€€

  • Si la production d’eau chaude et de chauffage est assurée par le même équipement, diminuer la température de consigne hors période de chauffage.

*

 +

Dans le cas d’un chauffage localisé (radiants, unités à air chaud…) :

  • Vérifier que les thermostats de température sont correctement placés. Un thermostat en zone froide va induire une surchauffe.

*

+

  • Utiliser une sonde de température spécifiquement adaptée pour les radiants.

*

 +

  • Piloter le fonctionnement des équipements selon les différentes zones du site.

**

 +

€€

  • Automatiser l’arrêt des équipements hors occupation.

**

 +

€€

 

Agir sur le réseau de distribution

  Facilité TRI Coût

Mettre en place une vanne d’isolement sur les chaudières à eau afin de les isoler du réseau et de limiter les pertes de chaleur.

**

+/-

€€

Équilibrer le réseau de chauffage.

**

-

€€

Utiliser des accumulateurs afin de stocker l’énergie et augmenter le confort.

**

-

€€€

 

Agir sur les pertes

  Facilité TRI Coût

Installer des fenêtres à double vitrage à isolation renforcée.

**

-

€€€

Renforcer l’isolation thermique de la toiture, des fenêtres, du sol et des façades.

*

-

€€€

Optimiser la fermeture des portes automatiques pour la logistique.

**

+

Limiter l’apport d’air neuf au strict minimum et limiter l’extraction d’air chaud.

**

+

Repenser le chauffage des quais d’expédition. Le chauffage est-il nécessaire ? Si oui, un chauffage localisé ne serait-il pas mieux adapté ?

***

+/-

€€

Calorifuger les conduites d’eau chaude.

**

+/-

€€