Entreprises et monde agricole

Des conseils pour agir

Mis à jour le 12/04/2019

Il existe divers conseils pour agir sur la consommation d’énergie des bâtiments de production de veaux de boucherie : sur la production d’eau chaude, d’une part, et sur l’efficacité énergétique du bâtiment, d’autre part.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Agir sur la production d'eau chaude

  Facilité TRI Coût

Lors de la dilution de l'aliment d'allaitement dans l'eau chaude, il est recommandé de respecter la température conseillée par le fournisseur pour la préparation des buvées (en règle générale de 65 ℃ à 70 ℃). Chaque degré supplémentaire augmente la consommation énergétique

*

+

Un entretien régulier des équipements maintient leur rendement optimal. Le rendement du générateur peut diminuer si le brûleur est encrassé. Une baisse de 10 % de ce rendement entraîne une perte de plus de 320 € HT par an de propane (pour un atelier de 200 places)

**

+/-

Afin de diminuer les déperditions thermiques lors de la distribution du lait, il est recommandé de placer les réservoirs d'eau chaude au plus près des lieux de consommation

**

+/-

€€

L'isolation des réservoirs de stockage de l'eau chaude et des canalisations permet de diminuer les pertes de chaleur (mousse de PVC par exemple). Par exemple et à titre indicatif, un couvercle de tank non-isolé entraîne une perte de 260 € par an de propane (pour un atelier de 200 places)

**

+/-

€€

Il est possible d'utiliser des plaquettes ou des granulés de bois pour le chauffage de l'eau au lieu du propane. Le coût de production d'eau chaude par veau a été estimé à 2,37 € avec des plaquettes de bois, 5,31 € avec des granulés et 6,8 € pour un chauffage direct au propane (ces écarts peuvent varier selon les évolutions des prix des énergies). Pour un atelier de 200 places, une estimation indique qu'il faudrait 13,5 tonnes de plaquettes par an ou 9,1 tonnes de granulés

**

+/-

€€€

Le solaire thermique est une solution qui permet de produire de l'eau chaude. Selon l'ADEME, une surface de 45 m² de panneaux solaires permet à un élevage de veaux, en Bretagne, d'atteindre 40 à 50 % d'autonomie énergétique (élevage de 200 places). Néanmoins, il est important de disposer d'un système de chauffage d'appoint en complément. Les investissements nécessaires peuvent être accompagnés par l'ADEME et par votre région

***

+

€€€

L'installation d'une pompe à chaleur air/eau pour préchauffer l'eau à 60 ℃ et d'un chauffage d'appoint complémentaire permet de réduire la consommation en propane. Le coût de production de l'eau chaude par veau reviendrait à 4,27 € par veau.

**

+/-

€€

 

Agir sur l'efficacité énergétique du bâtiment

  Facilité TRI Coût

L'optimisation de la ventilation mécanique permet de réduire la consommation en électricité. Selon l'âge des veaux, le débit d'air nécessaire varie de 20 à 250 m3 par heure et par veau. Ainsi, la puissance des ventilateurs doit être adaptée aux besoins réels du bâtiment.

**

+/-

€€

L'emploi d'un canon à air chaud permet à moindre coût de préchauffer les salles avant le démarrage des veaux. Pour une durée d'utilisation de 8 jours par an, le coût d'utilisation est estimé à 0,20 € par veau.

**

+

€€