Entreprises et monde agricole

Des conseils pour agir

Mis à jour le 12/04/2019

Divers leviers s'offrent à vous pour agir sur la consommation en énergie directe de votre tracteur : choix du matériel selon vos besoins, utilisation et déplacements optimisés, entretien régulier. Voici quelques conseils.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Choisir un tracteur adapté à ses besoins

  Facilité TRI Coût

Lors de l'achat, vérifier la puissance réellement nécessaire afin de ne pas utiliser des tracteurs surdimensionnés. Utiliser un tracteur plus puissant que nécessaire revient à déplacer inutilement des kilos en trop et donc consommer plus d'énergie que de besoin. Une tonne déplacée sur un sol meuble à 7 km/h génère une consommation de 1 à 2 l/h (6 à 8 CV) (source : FRCUMA du Centre)

**

+

Choisir des tracteurs utilisant des Transmissions à Variation Continue (TVC). Elles adaptent instantanément le régime moteur en fonction de la charge à laquelle celui-ci est soumis sans intervention du conducteur. Il est néanmoins important de bien maîtriser son fonctionnement pour obtenir de bons résultats.

*

+/-

€€

Choisir un tracteur avec l'option « prise de force économique » pour les travaux nécessitant peu de puissance (épandage d'engrais, pulvérisation). Cette option permet d'obtenir le régime de rotation souhaité avec un régime moteur plus faible. La prise de force économique en reprise de labour avec une herse rotative de 3 mètres et un tracteur de 130 CV, diminue la consommation de 2,3 l/ha.

*

+/-

€€€

Pour des travaux nécessitant des puissances importantes de manière ponctuelle, choisir des tracteurs avec l'option « booster » (système électronique de surpuissance moteur), qui permet d'ajouter 5 à 35 CV à la puissance du tracteur. Cela évite de sur-dimensionner l'ensemble du bloc transmission.

*

+/-

€€€

Sur la route, activer l'option 40 km/h économique qui permet une réduction de consommation jusqu'à 30 %, en particulier lors des déplacements à vide.

*

+

Optimiser le choix des pneus (diamètre et largeur). Plusieurs paramètres doivent entrer en considération : la surface de contact avec le sol, le taux de patinage et la résistance au roulement.

***

+/-

€€

Préférer des phares au xénon plutôt que des phares halogènes. Ils produisent 3 fois plus de lumière pour une consommation 10 fois moindre et une durée de vie 5 fois plus longue, mais l'investissement est plus élevé.

*

+/-

€€€

 

Utiliser au mieux le tracteur choisi

  Facilité TRI Coût

Suivre une formation « conduite économique » et optimiser l'utilisation de tracteurs outils. Des baisses de consommation de carburant de l'ordre de 15 à 20 % sont constatées.

*

+

€€

Si possible, se passer de la climatisation. Elle engendre 20 à 35 % de surconsommation de carburant. Si cela n'est pas possible, préférer une climatisation évaporative sans compresseur ni gaz frigorigène.

*

+

Éviter de rajouter inutilement des phares halogènes sur les tracteurs car cela entraîne une surconsommation de carburant.

*

+

Patienter deux heures après un approvisionnement de carburant et ne pas attendre d'être en fond de cuve pour réapprovisionner, afin de préserver le moteur du tracteur. Purger régulièrement la cuve à carburant pour éliminer l'eau de condensation.

**

+

Utiliser des lubrifiants « économiseurs d'énergie » : plus fluides, leur brassage génère moins d'effort. Il est aussi possible d'utiliser des additifs qui permettent de diminuer la friction entre les pièces en mouvement. Des tests réalisés par Total et confirmés par la Chambre d'agriculture Poitou-Charentes, ont démontré des économies de carburant de 3 % sur des tracteurs de 150 CV.

*

+/-

€€

Utiliser une huile de transmission avec un indice de viscosité à froid adapté, afin d'éviter les pertes internes.

**

+/-

€€

Utiliser un carburant haute performance (indice de cétane plus élevé) ; il garantit un meilleur fonctionnement du moteur.

*

+/-

€€

 

Entretenir régulièrement le tracteur

  Facilité TRI Coût

Contrôler le moteur du tracteur sur un banc d'essai. Une fois le diagnostic réalisé, avec une conduite adaptée, il est possible d'économiser 1,5 l/h de carburant, soit 450 à 500 € par an (source : AILE). Cette solution est éligible aux Certificats d'économies d'énergie (CEE) avec la fiche AGRI-SE-01.

*

+

€€

Nettoyer et remplacer régulièrement les filtres à air.

**

+/-

€€

Contrôler les injecteurs et régler les soupapes selon les préconisations du constructeur.

**

+/-

€€

Vérifier régulièrement la pression des pneus afin d'améliorer la traction et réduire la résistance au roulement.

*

+

Affûter les pièces coupantes et graisser régulièrement les parties mobiles en suivant les préconisations des constructeurs.

**

+/-

€€

 

Optimiser le matériel annexe et les déplacements

  Facilité TRI Coût

Réaliser un bon lestage. Celui-ci doit rester dans des valeurs entre 40 et 50 kg/CV pour des travaux de traction réalisés à une vitesse de 4 à 8 km/h (source : FNCUMA). Sur les routes, enlever les masses de lest qui sont inutiles.

**

+

Utiliser de grands outils. Cela augmente l'efficacité énergétique et diminue la consommation d'énergie directe et indirecte (l'énergie mobilisée par hectare pour la fabrication de la machine étant moins élevée).

*

+/-

€€

Regrouper si possible les parcelles pour faciliter les déplacements des tracteurs et limiter les heures d'utilisation par hectare.

***

+

€€