Entreprises et monde agricole

Optimiser l’aération et le rafraîchissement de mon commerce

Mis à jour le 12/12/2018

Pour agir efficacement sur la ventilation et la climatisation de votre commerce, nous vous présentons dans les tableaux suivants de nombreux conseils.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé


La solution à mettre en place pour optimiser sa ventilation et sa climatisation est à adapter en fonction du type de commerce de proximité. Ainsi, les actions à mettre en place sont applicables soit :
 
  1. aux commerces donnant sur la rue ;
  2. aux commerces installés en galerie de supermarché ;
  3. aux commerces en bardage situés en zone commerciale.

Améliorer la qualité de l’air au sein de la boutique

Périmètre   Facilité TRI Coût

Tous

Minimiser l’apport de polluants au sein de la pièce par le choix de mobiliers ou de produits d’entretien peu émissifs (en COV, métaux lourds…). Ce qui permettra de diminuer le débit d’air extrait.

*

+

€€

1 et 3

Minimiser les déperditions thermiques avec une isolation performante.
Il est aussi possible de mieux isoler les surfaces vitrées avec l’ajout d’un film solaire sur les vitrages.

***

+/-

€€€

1 et 3

Prévoir des protections solaires (volets, casquettes…) pour limiter les apports durant l’été.

*

+/-

Tous

Minimiser les besoins en climatisation par la réduction des apports internes. L’éclairage et le matériel informatique sont deux points à étudier.

**

+/-

€€

3

Favoriser la surventilation (par exemple naturelle, via l’ouverture des fenêtres), notamment la nuit durant l’été, ou à la mi-saison…

*

+

1 et 3

Végétaliser les murs et les abords immédiats des locaux. Cela permet de réduire l’intensité du rayonnement solaire. L’écart de température entre un mur végétalisé et un mur nu peut ainsi atteindre jusqu’à 15 ℃.

**

+/-

€€

Tous

Réduire au maximum les apports de chaleur dans les locaux.

**

+

 

Utiliser des équipements de ventilation et de climatisation performants

Périmètre Pour la ventilation Facilité TRI Coût

Tous

Effectuer une maintenance régulière sur les équipements : entretien, remplacement de filtres encrassés, nettoyage des bouches d’entrée d’air…

*

+

1

Mettre en place une ventilation performante en remplacement d’une ventilation simple flux auto-réglable, qui laisse entrer une quantité importante d’air froid en hiver.

**

+/-

€€

1

Installer des rideaux d’air pour limiter les déperditions vers l’extérieur liées aux ouvertures fréquentes des portes.

*

+/-

€€

Tous

Mettre en place une ventilation double flux, qui permet le préchauffage de l’air neuf par échange avec l’air vicié.
Cette solution est éligible aux Certificats d'économies d'énergie (CEE) avec la fiche BAT-TH-126.

**

+/-

€€€

1 et 2

Mettre en place une ventilation mécanique modulée proportionnelle, simple flux ou double flux.
Un détecteur de présence peut être ajouté.

**

+/-

€€€

1 et 2

Préférer les ventilateurs moins consommateurs qu’une somme de petits ventilateurs individuels.

**

+/-

€€

2 et 3

Quand c’est possible, la nuit, surventiler le local permet de rafraîchir efficacement le bâtiment et d’évacuer la chaleur accumulée en journée. Il faut simplement que le système de ventilation soit conçu pour cela (freecooling ou ouverture deslanterneaux en toiture). 

**

+/-

€€

 
Périmètre Pour la climatisation Facilité TRI Coût

Tous

Utiliser un climatiseur performant de classe A à A+++, monosplit ou multisplit.
Ces solutions sont éligibles aux CEE avec la fiche BAT-TH-115 dans les DOM.

**

+/-

€€

Tous

Utiliser un ventilo-convecteur haute performance.
Cette solution est éligible aux CEE avec la fiche BAT-TH-143.

**

+/-

€€

Tous

Mettre en place un rafraîchisseur à évaporation directe, qui permet de refroidir l’air en l’humidifiant. Il est toutefois nécessaire de conserver une hygrométrie confortable. Notez que cette action n’est pas applicable dans les zones chaudes et humides, les consignes intérieures étant trop éloignées des conditions extérieures.

**

+/-

€€

3

Opérer une déstratification de l’air ambiant en hiver et une diffusion correcte de l’air l’été afin de profiter d’un bon mélange d’air.

***

+/-

€€

 

Réguler le fonctionnement des appareils de climatisation

Périmètre   Facilité TRI Coût

Tous

Sensibiliser le personnel aux coûts de production de froid et de ventilation.

*

+

1

Préférer un ventilateur à une climatisation individuelle pour de petits espaces. Le ventilateur est moins énergivore que la climatisation.

*

+

Tous

Utiliser un programmateur de climatisation en fonction de l’occupation des locaux. Une bonne gestion du programmateur peut engendrer des économies allant jusqu’à 20 %.
Cette solution est éligible aux CEE avec la fiche BAT-TH-122 dans les DOM.

*

+

Tous

Mettre en place un système de climatisation centralisé.

**

+/-

€€

Tous

En conditionnement d’air, le taux d’air neuf peut être réduit pour s’adapter aux besoins réglementaires.

*

+

Tous

Si l’extraction d’air et l’apport d’air neuf sont centralisés, il est possible d’utiliser l’air extrait pour pré-refroidir l’air neuf quand il y a climatisation.

**

+/-

€€

Tous

Positionner un hygrostat pour moduler la vitesse de la ventilation en fonction du taux d’humidité dans la pièce.

*

+

3

Moduler la vitesse du compresseur en fonction des besoins en chaud et en froid. Cette technologie « inverter » permet de réduire jusqu’à 40 % les consommations électriques associées à la climatisation.

**

+/-

€€