Entreprises et monde agricole

Agir sur le poste froid de mon magasin

Mis à jour le 20/04/2020

Pour optimiser la préservation par le froid de votre commerce, nous vous présentons dans les tableaux suivants de nombreuses pistes d'actions.

Légende

Facilité Temps de retour sur investissement (TRI) Coût

*

Facile

+

Court terme

Faible

**

Moyennement facile

+/-

Moyen terme

€€

Modéré

***

Difficile

-

Long terme

€€€

Élevé

 

Utilisation des appareils du poste froid

  Facilité TRI Coût

Minimiser l’ouverture des portes des zones froides et regrouper les livraisons.

*

+

Choisir une épaisseur d’isolant suffisante au niveau des portes et des parois.

***

+/-

€€

Éloigner les sources de chaleur (cuisson, par exemple) des sources froides (frigos, chambres froides…).

*

+

Éviter d’installer les groupes frigorifiques à proximité d’une source de chaleur et chauffer modérément la pièce où ils se trouvent.
Sachez, à titre d’exemple, que passer de 18 ℃ à 23 ℃ dans une pièce où se situent des appareils de froid augmente leur consommation de plus de 30 %.

*

+

Ne pas surcharger les appareils afin de garantir une bonne circulation de l’air entre les aliments.

*

+

Sensibiliser le personnel sur le coût élevé de la production de froid.

*

+

Relever les courbes de température quotidiennement, ce qui permet de détecter rapidement un éventuel problème de rupture de la chaîne du froid.

**

+/-



Avant d’aborder le cas de l’installation des groupes frigorifiques, il faut savoir que les actions à mener sur ce poste consommateur peuvent cibler soit le mobilier frigorifique (vitrines, bacs, chambres froides…), soit les systèmes de production de froid. Elles concernent alors :

  • soit les Meubles indépendants (MInd) à groupe frigorifique incorporé ;
  • soit le Froid centralisé (FC), meubles et chambres froides reliés à un réseau centralisé de froid.
     

Actions sur le mobilier frigorifique

Périmètre   Facilité TRI Coût

MInd et FC

Ajouter des protections nocturnes sur les vitrines réfrigérées (rideau à enrouleur manuel ou motorisé, rouleau souple isotherme…).

*

-

€€

MInd et FC

Installer des rideaux de froid, un système de soufflerie placé à l’entrée de la chambre froide permettant d’empêcher l’air froid de s’échapper et l’air chaud de rentrer.
Cela peut permettre de 70 à 90 % d’économies sur les déperditions liées à l’ouverture de la porte.

**

+/-

€€

MInd et FC

Mettre en place un système de régulation des cordons chauffants d’une porte d’armoire (verticale) à froid négatif.

**

+/-

€€

MInd et FC

Mettre en place une porte non chauffante à haute performance d’isolation pour armoire (horizontale ou verticale) à froid négatif.

*

+/-

€€

MInd et FC

Installer un meuble frigorifique de vente vertical avec éclairage en fronton, en remplacement d’un meuble comportant des étagères avec éclairage.
Cette solution est éligible aux Certificats d'économies d'énergie (CEE) avec la fiche BAT-EQ-114. Elle peut être également accompagnée par un Prêt éco-énergie (PEE).

**

+/-

€€

MInd et FC

Installer des fermetures à isolation performante sur les Meubles frigorifiques de vente (MFV) à température positive.
Cette solution est éligible aux CEE avec la fiche BAT-EQ-124. Elle peut également être accompagnée par un PEE.

**

+/-

€€


  

Actions sur la Production de froid (PDF)

Périmètre   Facilité TRI Coût

MInd et FC

Aménager un système d’extraction de chaleur produite par les appareils.

**

+/-

€€

FC

Mettre en place un système de récupération des frigories sur l’eau de nappe.

***

+/-

€€€

FC

Installer des horloges programmables afin de minimiser le temps de fonctionnement des groupes frigorifiques, de manière à mieux ajuster la production de froid au besoin frigorifique.

**

+

€€

FC

Installer des récupérateurs de chaleur sur les groupes froids pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.
Non seulement cela permet d’économiser l’énergie du chauffage, mais également de refroidir le condenseur, et donc d’augmenter le rendement de la machine. La consommation des groupes froids diminue ainsi d’environ 3 % pour 1 ℃ de moins au condenseur.
Cette solution est éligible aux CEE avec la fiche BAT-TH-139. Elle peut être également accompagnée par un PEE.

***

-

€€€

FC

Mettre en place un désurchauffeur sur une installation cascade CO2 produisant du froid négatif.

***

+/-

€€€

FC

Privilégier un système d’évacuation de l’eau de dégivrage par écoulement plutôt que par évaporation.

**

+

€€

MInd et FC

Privilégier l’installation de condenseurs à filtres amovibles pour rendre le nettoyage plus facile.

**

+

€€

FC

Préférer des compresseurs avec variateurs de vitesse.

***

+/-

€€€

FC

Sous-refroidir le liquide d’une installation de production de froid négatif.

***

+/-

€€€

 

Maintenance des installations frigorifiques

  Facilité TRI Coût

Faire l’entretien et disposer d’un contrat de maintenance des équipements.

*

+/-

€€

Changer les cartouches déshydratantes de la ligne liquide.

**

+/-

€€

Changer les filtres d’aspiration.

**

+

Contrôler les niveaux, la pression et l’acidité des huiles.

**

+/-

€€

Vidanger l’huile des moto-compresseurs.

**

+/-

€€

Nettoyer le filtre d’aspiration de la pompe à huile.

**

+

Contrôler l’étanchéité des circuits.

**

+

Nettoyer les condenseurs à air.

**

+

Démonter les moto-ventilateurs pour un nettoyage à contre-courant au sens normal de l’air. Selon l’état d’encrassement, cette opération peut être réalisée par soufflage ou avec un nettoyeur haute pression (eau avec solvant).

**

+

Contrôler l’entartrage des condenseurs à eau. Ce qui peut nécessiter un détartrage chimique ou mécanique.

**

+

Vérifier les moto-ventilateurs : contrôle de l’état des pâles, de leur propreté, de l’état des courroies, des fixations, ainsi que des paliers moteurs.

**

+

Contrôler et nettoyer les ventilateurs.

*

+

Contrôler l’alimentation des ventilateurs.

*

+

Contrôler la surchauffe et vérifier la fixation et le contact de bulbe du détendeur.

**

+

Vérifier et nettoyer les bacs de récupération et l’évacuation des eaux de dégivrage.

*

+

Contrôler le fonctionnement et le réglage des pressostats HP et BP, et différentiel d’huile.

**

+

Contrôler le fonctionnement et le réglage des appareils de régulation (thermostats, hygrostats, vannes presso statiques).

**

+

Contrôler et étalonner les thermomètres et manomètres.

*

+

Vérifier le fonctionnement et nettoyer les séparateurs d’huile démontables.

*

+

Contrôler les pressions HP et BP.

***

+/-

Dégivrer régulièrement les évaporateurs et limiter les effets négatifs du givre.

*

+