L'ADEME

Édito

Mis à jour le 13/06/2019

 

La qualité de l’air intérieur est par essence complexe, tant il existe une hétérogénéité extrêmement importante entre les différents environnements intérieurs. Le défi est donc d’agir, de la conception du bâtiment à son usage, afin de limiter les sources de pollution et d’améliorer le renouvellement d’air. Les enjeux liés à la qualité de l’air intérieur sont sanitaires, mais aussi économiques et énergétiques. Dans les prochaines années, les évolutions dans le bâtiment neuf porteront principalement sur l’intégration d’une approche basée sur l’analyse de cycle de vie dès la conception du bâtiment. Pour les édifices existants, l’enjeu est celui de la massification de la rénovation, tout en garantissant la qualité de l’air intérieur et l’évacuation de l’humidité. Ces transformations affecteront directement les occupants. Il apparaît ainsi primordial de pouvoir gérer conjointement la qualité énergétique, acoustique et sanitaire des bâtiments. La journée CORTEA du 18 juin 2019 sera l’occasion de présenter plusieurs projets sur cette thématique, et de permettre  à tous les acteurs concernés de se réunir et d’échanger pour que ces recherches contribuent sur le terrain à améliorer  la qualité de l’air intérieur.