Recherche et innovation

TRANSPHERES - Etude des pratiques de mobilité entre sphère privée et publique

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 3
Appel à projets de recherche : TEES - Transitions écologiques, économiques et sociales
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : IFPEB
Partenaires : Université Paul-Valéry, Montpellier III
Partenaires : Delphine Labbouz
Partenaires : GBS
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Grand-Est
Nouvelle-Aquitaine
Île-De-France
Occitanie
Nouvelle-Aquitaine
Grand-Est
Occitanie
Hauts-De-France
Pays-De-La-Loire
Hauts-De-France
Nouvelle-Aquitaine
Provence-Alpes-Côte-D'azur
Auvergne-Rhône-Alpes
Auvergne-Rhône-Alpes
Normandie
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val-De-Loire
Grand-Est
Bourgogne-Franche-Comté
Normandie

Parmi les nombreux domaines thématiques de la transition écologiques, économiques et sociales (TEES), le projet TRANSPHERES se propose d’étudier les transferts de pratiques entre sphère privée et professionnelle concernant la mobilité, l’énergie, l’alimentation et les déchets ; en se focalisant sur la population sédentaire du tertiaire de bureau (46% de la population nationale).

Un lien comportemental privé/public à définir

L’évolution des comportements individuels étant indispensable pour la transition énergétique et environnementale, le projet TRANSPHERES cherche à comprendre dans quelles conditions les comportements pro-environnementaux (CPE) réalisés dans la sphère privée sont transférés sur le lieu de travail et vice-versa. Plus encore, il tentera de repérer comment utiliser le potentiel que représentent ces transferts comme leviers d’une modification profonde et massive de la pratique des ménages (et/ou des lieux de travail).

De nombreuses recherches en psychologie sociale et environnementale ont étudié les CPE au domicile ou au travail, mais l’articulation entre ces deux sphères de vie, si elle est avérée, reste peu documentée. Certaines études établissant une corrélation entre les CPE au domicile et au travail révèlent un besoin de cohérence et une considération de la personne dans sa globalité. Le projet TRANSPHERE visera à mieux comprendre les conditions psychologiques, sociales et organisationnelles d’un transfert de pratiques d’un contexte à un autre. Il s’agira de savoir également sur quels types de transferts on peut opérer, sur une thématique donnée et comment les susciter. 

Un projet en quatre temps

Dans un premier temps, il s’agira de définir plus précisément le cadre théorique et l’approche expérimentale, en accord avec le comité scientifique. Pour ce faire, l’équipe déterminera les principales variables à étudier, par exemple les attitudes, les valeurs, les normes, le contrôle comportemental, la conscience de soi et la régulation temporelle des conduites. Le rôle des perceptions individuelles sera également évalué quant à l’engagement environnemental de l’organisation (politique environnementale, exemplarité, RSE).

Dans un second temps, les études de terrain seront préparées, en construisant les outils d’enquête, notamment les guides d’entretien et questionnaires. Il sera également proposé un protocole expérimental visant à tester l’impact d’« événements déclencheurs » dans la sphère professionnelle. En effet, les individus peuvent connaître de nouvelles expériences sur leur lieu de travail, comme l’essai d’un véhicule électrique ou d’une plateforme de compostage partagé, qui peuvent déclencher une envie de changement et un passage à l’acte dans la sphère privée. Ainsi, au cours de cette deuxième phase, le contenu et le déroulement des journées test sera établi, ainsi que les modalités de suivi temporel des intentions et comportements des participants.

La troisième étape de notre projet consiste en la mise en œuvre opérationnelle des enquêtes et des journées test. Elle sera suivie d’une phase de traitement des données, d’analyse scientifique et d’interprétation.

Enfin, nous valoriserons les résultats, en les diffusant le plus largement possible à travers des communications et publications, auprès des partenaires entreprises, collectivités, têtes de réseau, administrations, institutionnels et académiques. Nous réaliserons des recommandations pour l’action et la massification, qui seront diffusées lors d’un colloque final et grâce à la réalisation de films/animations de vulgarisation. S’il se révèle que les transferts sont des leviers intéressants et effectifs de la TEES, plusieurs programmes d’action concrets prenant appui sur ces mécanismes seront proposés.

Résumé video du projet:

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

54 personnes ont trouvé ce contenu utile