Recherche et innovation

TERRACOTTA - Un procédé innovant de valorisation énergétique des déchets ménagers non recyclables

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Juillet 3
Appel à projets de recherche : APRED - Énergie durable : production, gestion et utilisation efficaces
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Transports et mobilités
Programme de la stratégie de Recherche : Systèmes énergétiques intelligents
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Organisme coordinateur : EDF R&D
Partenaires : TIRU
Partenaires : Université de Lorraine - LERMAB
Partenaires : CNRS-Délégation Centre-Est - LRGP - UMR
Partenaires : EDF DPIT
Partenaires : EQTEC
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Grand-Est / Meurthe-Et-Moselle
Grand-Est / Vosges
Île-De-France / Hauts-De-Seine
Île-De-France / Yvelines

Cette technologie de gazéification de combustibles solides de récupération (CSR) par lit fluidisé permettra de produire chaleur et électricité dans de meilleures conditions d’efficacité énergétiques et environnementales que les solutions actuelles.

Pour permettre une valorisation énergétique en chaleur et/ou en électricité, une partie de nos déchets ménagers non recyclables est préparée sous forme de combustibles solides de récupération (CSR). En général co-incinérés en cimenteries ou chaudières, les CSR se substituent à des combustibles fossiles.

Le projet Terracotta s’inscrit dans la recherche de solutions de valorisations plus performantes des CSR, grâce à leur gazéification : chauffés entre 900 et 1 200 ? en présence d’une faible quantité d’oxygène, les CSR peuvent ainsi être convertis en un gaz. Une fois épuré pour en retirer les polluants, celui-ci peut être brûlé pour produire de la chaleur et/ou de l’électricité.

Une cogénération décentralisée

Parmi les technologies de gazéification, les lits fluidisés sont adaptés à une large variété de ressources. Ils permettent d’envisager des installations industrielles de moyenne voire grande capacité (10 à plusieurs dizaines de MW), et disposent déjà d’importants retours d’expérience sur les combustibles traditionnels. Le projet Terracotta doit permettre de maîtriser les performances énergétiques et environnementales de cette technologie, déjà testée avec de la biomasse, en vue de la déployer en France à l’échelle industrielle.

Le projet, coordonné par EDF R&D, associe le groupe de valorisation de déchets ménagers Tiru, des laboratoires du CNRS et de l’université de Lorraine (LRGP et Lermab) et le groupe énergétique espagnol EQTEC). La première étape vise à produire et caractériser les CSR fournis par Tiru. Ils seront ensuite testés à l’échelle d’une maquette de laboratoire (TRL 4). Objectif à ce stade : déterminer la sélection de CSR et les meilleures conditions opératoires pour produire un gaz épuré, sans polluant.

Vers un déploiement industriel

L’étape suivante consistera à reproduire ces conditions pour démontrer les performances de la technologie à l’échelle d’un pilote de 50 kg/h de CSR (TRL 6). Cela permettra aussi d’évaluer la dynamique du procédé selon les variations opératoires. Enfin, une évaluation technico-économique du procédé permettra d’envisager les conditions de son déploiement industriel à court terme.

Maîtrise de la composition du gaz produit, stabilité du procédé, évaluation des impacts environnementaux (des gaz, liquides, solides produits) sont les principaux enjeux de ce projet qui répond tant à la gestion des déchets qu’à la production d’énergie.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

44 personnes ont trouvé ce contenu utile