Recherche et innovation

TECHER - Évaluation de l’impact des politiques de planification urbaine sur l’énergétique urbaine.

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 2019
Date de fin : Janvier 2022
Appel à projets de recherche : AAC Thèses - Appel à candidatures Thèses ADEME
Année de l’appel à projets : 2019
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Programme de la stratégie de Recherche : Efficacité Energétique des bâtiments
Programme de la stratégie de Recherche : Energie
Programme de la stratégie de Recherche : Urbanisme/Bâtiment
Organisme coordinateur : LIFAM
Partenaires :
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Occitanie / Herault / Montpellier

Ce projet de thèse vise à améliorer les performances énergétiques et le phénomène d’îlot de chaleur urbain à travers l’optimisation de la forme urbaine et des comportements des usagers en utilisant une approche réglementaire. Il s’agit d’élaborer un outil d’aide à la décision à destination des décideurs permettant d’étudier l’évolution des formes urbaines et leurs impacts sur les performances énergétiques et l’atténuation des changements climatiques grâce à des modèles prospectifs et paramétriques.

La croissance importante des zones urbaines conduit aujourd’hui à une augmentation significative des températures urbaines plus connue sous le nom d’îlot de chaleur urbain (ICU), qui s’aggrave du fait du changement climatique et de la pollution générée par les activités humaines. Pour optimiser la forme urbaine afin de lutter contre ces phénomènes, il existe, au sein de la littérature, divers leviers : végétalisation, perméabilisation, aménagement des villes, etc. Toutefois, les outils d’aide à la décision existants ne sont pas adaptés à la multiplicité des échelles spatiales et temporelles. Ils ne prennent pas en compte les processus décisionnels à l’origine de ces formes urbaines, notamment l’approche réglementaire des politiques de planification urbaine. C’est dans ce cadre que cette thèse vise à développer un outil de planification territoriale. Celui-ci doit permettre de réussir la compréhension de l’évolution de ces phénomènes en articulant ces différentes échelles et par la recherche de solutions satisfaisantes à garantir la performance environnementale des politiques de développement territorial.

 

Les documents de planification urbaine, outil de gestion du territoire  

Pour parvenir à cet objectif, ce projet étudie par simulation, différentes configurations de la forme urbaine à partir d’une approche réglementaire, régie par les documents de planification urbaine destinés à gérer son évolution. De manière à déterminer si le phénomène d’îlot de chaleur urbain et les effets du changement climatique sont atténués. Le cas échéant, il s’agit de fournir des recommandations au sein des documents de planification urbaine pour limiter ces phénomènes.

Le projet se déroule en cinq grandes étapes :

analyse des processus décisionnels et humains en jeu dans l’évolution de la forme urbaine :  documents de planification urbaine, rencontre des acteurs publics et analyse des comportements des usagers.

analyse des processus réglementaires en jeu dans la forme urbaine : paramètres réglementaires issus des documents d’urbanisme, impact de la forme urbaine aujourd’hui sur l’îlot de chaleur urbain et les performances énergétiques.

• élaboration de scénarios prospectifs de développement territorial plausibles de la Métropole de Montpellier à partir de l’analyse des processus décisionnels, réglementaires et humains et des grandes tendances actuelles (smart-city, économie d’énergie, etc.)

développement d’un outil de modélisation multi-scalaire grâce à un couplage basé sur des modèles d’étude de la tache urbaine, de la forme urbaine et du microclimat urbain.

 

Figure 1 : Méthodologie générale de la thèse (auteur : Magalie Técher)

Couplage de modèles

Au centre du projet : l’élaboration d’un couplage de modèles permettant de visualiser et de quantifier l’ensemble des phénomènes dynamiques à étudier : évolution du territoire, îlot de chaleur urbain et changement climatique.  À destination des collectivités, aménageurs, concepteurs, l’outil sera testé sur le territoire de la Métropole de Montpellier Méditerranée, où il devra permettre :

• d’atténuer le phénomène d’îlot de chaleur urbain, et par là améliorer le confort bioclimatique extérieur et intérieur et les performances énergétiques du territoire.

de contribuer à mieux cerner, accompagner les décisions en matière de planification urbaine sur les phénomènes d’îlot de chaleur urbain et d’atténuation du changement climatique.

de servir à la calibration et la validation de modèles d’aide à la décision multicritère, de modèles paramétriques et prospectifs couplés.

 

Impliquant des acteurs de la Métropole de Montpellier Méditerranée, ce projet de thèse bénéficie du financement de l’ADEME et du Ministère de la Culture

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

34 personnes ont trouvé ce contenu utile