Recherche et innovation

RIGHTLAB - Contrôle qualité des fibres de chanvres pour applications matériaux

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : BIP - Bioressources, industries et performance
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Organisme coordinateur : LCDA
Partenaires : Fibres Recherches développement
Partenaires : Université de Bretagne Sud
Partenaires : Institut national de recherches agronomi
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Bretagne / Morbihan / Lorient
Aube
Grand-Est / Marne / Reims

La fibre de chanvre est la matière première de produits à forte valeur ajoutée, mais sa fabrication est encore très empirique. Le projet RIGHTLAB vise à mettre en lumière des indicateurs de qualité de fibres pour répondre à des cahiers des charges stricts permettant de sécuriser la filière.

Le chanvre : une culture porteuse d’innovation

Premier pays producteur en Europe, la France possède un gros potentiel industriel dans la valorisation du chanvre. Ses fibres constituent une ressource renouvelable, écologique, à forts potentiels d’usages dans des matériaux innovants à hautes valeurs ajoutés. Aujourd’hui principalement utilisées en papeterie, les fibres de chanvre possèdent des propriétés exceptionnelles recherchées pour des applications techniques (thermocompression, plasturgie…) intéressant de nombreux secteurs applicatifs telles que les transports, le textile…Toutefois, l’accès à ces usages et ces marchés impliquent de produire des fibres répondant à des cahiers des charges stricts et d’être en mesure de certifier cette qualité. Le projet RIGHTLAB vise à identifier ces indicateurs de qualités des fibres.

Le rouissage : une étape clé

En effet, pour être exploitées dans ces marchés, les pailles de chanvre à partir desquelles sont extraites les fibres, doivent subir une étape particulière, bien connu chez le lin mais  méconnu chez le chanvre, le rouissage. Usuellement, ce processus est réalisé après fauchage des tiges de chanvre en laissant ces dernières sur le terrain même de la culture pendant plusieurs semaines. Cette étape va entrainer diverses transformations des pailles et donc des fibres. Par sa méthodologie, ce rouissage reste difficilement contrôlable et son appréciation, c’est-à-dire le degré de rouissage, apparait très empirique et subjectif. Il est ainsi très difficile pour un producteur de savoir quand arrêter le rouissage (en pressant puis en rentrant les pailles à l’abri) et les chanvrières (extrayant les fibres des pailles) ne peuvent que constater la qualité des fibres. Ce constat subit a posteriori est incompatible avec la nécessité de fournir aux industriels des matériaux une qualité précise de fibres dans des volumes définis par un cadre contractuel. Ainsi l’absence de méthode mesurant un niveau de rouissage nuit fortement au développement de la filière et aux valorisations à fortes valeurs ajoutées du chanvre.

Un outil d’aide à la décision pour paille rouie

Porté par La Chanvrière, le projet RIGHTLAB vise à définir des indicateurs d’un niveau de rouissage afin de permettre la mise en place d’un outil d’aide à la décision pour les producteurs et les chanvrières. Cet équipement, s’inscrit dans une démarche de management complet de la qualité et permettra de sécuriser l'amont de la filière (la production) et donc l'approvisionnement des marchés cibles en fibre de chanvre d’une qualité définie répondant au cahier de charges fixé par les applications.

 

Une stratégie ambitieuse intégrant toute la chaine de valeur

La stratégie développée dans le programme RIGHTLAB débute au champ par l’étude et la qualification des pailles rouies à l’aide de méthodes spectrométriques, chimiques et mécaniques. Ensuite, le consortium caractérisera la qualité des fibres en fonction de leur degré de rouissage et validera in fine cette dernière au travers d’applications liées à la thermocompression et à la plasturgie. Cette méthodologie devrait permettre d’identifier des indicateurs d’un niveau de rouissage en lien avec les cahiers des charges par usage. Ainsi, le projet RIGHTLAB revêt un caractère stratégique aux développements de nouveaux marchés pour le chanvre.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

59 personnes ont trouvé ce contenu utile